Suicide d’un piéton: la victime sortait de l’hôpital BMP

Ugo
Ugo Giguère
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’homme qui se serait suicidé en se jetant devant un camion sur le boulevard Pierre-Laporte à Cowansville, le 15 juin dernier, sortait de l’hôpital BMP selon ce qu’a appris GranbyExpress.com. Une investigation est déjà en cours au bureau du coroner pour établir les circonstances du décès.

L’homme de 40 ans, qui s’est suicidé en se jetant devant un camion sur le boulevard Pierre-Laporte, le 15 juin dernier, sortait tout juste de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins.

Des employés de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins ont révélé que l’homme sortait tout juste de l’urgence au moment du drame. Toutefois, d’autres informations laissent plutôt croire que la victime aurait été chassée des lieux alors qu’elle se trouvait à l’entrée de l’établissement.

Interrogée sur les événements, la directrice des services de santé physique, de qui relève l’urgence, a dit ne pas avoir été informée que l’homme soit passé à l’urgence. «On m’a dit qu’il était dans le hall d’entrée, a révélé Maryse Samson. Je n’ai pas à questionner si ce client-là était à l’urgence.»

Selon Mme Samson, l’individu «avait l’air louche» et un agent de sécurité aurait appelé le 9-1-1 pour que les policiers le somment de quitter les lieux. Celle-ci «ne sait pas» pourquoi l’agent a appelé les policiers.

La Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi a confirmé qu’un appel a été logé au service 9-1-1, un peu avant 6h30, le matin du 15 juin. Le compte-rendu de l’appel parle d’un «individu d’allure louche».

Porte-parole de la SQ, l’agent Hugo Lizotte mentionne que l’individu se serait présenté à l’hôpital BMP, mais ne se serait pas inscrit. Un comportement que l’agent de sécurité sur place «trouvait bizarre».

Aurait-on pu intervenir auprès de l’homme en détresse? «Bien non! En avant de l’hôpital, il y a plein de monde, il y a des visiteurs, on ne peut pas intervenir auprès de tout le monde», répond Maryse Samson, responsable de l’urgence.

Lorsque l’on fait remarquer à Madame Samson que l’individu en question avait provoqué un appel au 9-1-1, donc qu’il avait clairement besoin d’aide, celle-ci répète qu’elle «ne sait pas pourquoi il (l’agent de sécurité) a appelé le 9-1-1».

Un suicide évitable?

La version des événements établie par les policiers raconte que vers 6h55, le matin du 15 juin, un homme d’une quarantaine d’années marchait le long du boulevard Pierre-Laporte, à Cowansville, lorsqu’il s’est jeté devant un camion lourd. Les policiers ont confirmé le «décès évident» du résident de Bromont.

Après avoir recueilli quelques témoignages, les policiers ont conclu au suicide. Des témoins ont mentionné que la victime aurait d’abord été évitée par d’autres véhicules avant l’impact.

Comme il s’agit d’un suicide, les policiers refusent de divulguer plus d’informations au sujet des événements. «Par respect pour la famille», justifie l’agent Ronald McInnis de la Sûreté du Québec.

À la SQ de Brome-Missisquoi, on confirme que le suspect relié à l’appel 9-1-1 est la victime de l’accident.

Un coroner sur le cas

Geneviève Guilbault, porte-parole du Bureau du coroner a confirmé qu’un dossier a été ouvert pour investigation. Le Dr Alexandre Crich a été attitré à la tâche. Celui-ci doit établir l’identité de la victime, le lieu et la date du décès, ainsi que la cause et les circonstances. S’il y a lieu, celui-ci pourrait par la suite formuler des recommandations pour que des décès semblables puissent être évités.

Il pourrait cependant s’écouler quelques mois avant de connaître les conclusions de l’investigation. «Comme il va probablement y avoir saisie de documents confidentiels, comme le dossier médical, cela peut prendre quelques mois», mentionne Mme Guilbault.

Organisations: Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins, Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi, SQ de Brome-Missisquoi Bureau du coroner

Lieux géographiques: Hôpital BMP, Boulevard Pierre-Laporte, Cowansville Bromont

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires