Maison écologique: un jeune couple prêche par l’exemple

Publié le 28 décembre 2011

Jean-Philippe Vézina et Brigitte Sauvageau, jadis de Montréal, rêvent depuis deux ans de vivre dans une maison écologique. C’est finalement à Cowansville qu’ils relèvent tout un défi, soit obtenir une certification LEED Platine. Une première dans Brome-Missisquoi.

 

Sous le nom de Projet Jasmine - le prénom prédestiné au départ à leur éventuelle prochaine fille -  ce jeune couple a mis sur pied un ambitieux projet de construction verte qui répond aux plus hautes normes de LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Ce sceau de qualité assure les propriétaires que leur maison est économe au niveau de l’eau et de l’énergie, en plus d’offrir un air de qualité.

 

«C’est pour nous la chance d’offrir à nos deux enfants, Jeremy et Sarajeanne, un environnement  sain et un patrimoine familial qui prendra de la valeur», résume Jean-Philippe Vézina.

En février 2011, le couple a acquis un terrain de 60 000 pieds carrés, sur la rue Church (près du lac Davignon). Le site a été choisi notamment en fonction de l’orientation du soleil, afin de profiter de son énergie. Pour les fondations de la maison (qui vaut environ 300 000 $), le couple a choisi une dalle monolithique sur sol. Divers dispositifs, dont la récupération des eaux de pluie, l’éventuelle installation de chauffe-eau et de panneaux solaire ainsi que l’usage de matériaux récupérés témoignent du sérieux de leur démarche.

 

«Nous avons opté pour une maison de conception solaire passive, dotée de plusieurs dispositifs permettant d’économiser l’énergie. Et on utilise des ressources naturelles et locales», atteste M. Vézina.

 

Sa conjointe se montre ravie de l’accueil chaleureux qui leur est réservé à la suite de ce projet de vie. Tous deux ont d’ailleurs participé au programme Place aux Jeunes afin de bien s’intégrer dans leur nouvelle communauté.

 

«Nous comptons environ 190 personnes sur notre page Facebook, Projet Jasmine : maison écologique à Cowansville. Et prochainement, il y aura un blogue avec encore plus d’informations sur l’évolution de la construction de la maison. Ce qu’on souhaite, c’est d’inspirer d’autres gens à faire comme nous», soutient Brigitte Sauvageau.

 

Le couple compte sur d’éventuelles subventions et aides financières de tous genres afin de les aider à réaliser cette «maison verte», qui coûte de 10 à 20 % de plus qu’une maison conventionnelle du même ordre. Ils apprécient grandement le soutien de leurs partenaires, soit ÉcoHabitation, la MRC Brome-Missisquoi, Adcom Construction, Alias Architecture et les Construc tions OCE, tout en étant confiants d’économiser à long terme au niveau énergétique.

 

«Au départ, ce n’était pas évident de s’y retrouver. Mais tous ces gens nous ont apporté un bon soutien. C’est une belle aventure, mais on fonce tête première et lorsque notre maison sera terminée, au printemps prochain, ce sera un grand moment de bonheur», conclut Jean-Philippe Vézina.