La Maison Gilles-Carle lance une importante campagne de financement

Ghyslain Forcier ghyslain.forcier@tc.tc
Publié le 25 avril 2014
La campagne de financement de la Maison Gilles-Carle débute en force avec un don de 100 000$ de la Fondation Gilles-Carle.  
Ghyslain Forcier

AIDANTS NATURELS. La Maison Gilles-Carle lançait un peu plus tôt aujourd'hui sa nouvelle campagne de financement. Chapeautée par le Regroupement soutien aux aidants de Brome-Missisquoi (RSABM), la campagne vise à amasser 300 000$ sur cinq ans. Pour y parvenir, l'organisme, qui offre du répit aux aidants naturels, souhaite que les donateurs contribuent sur une base mensuelle et à long terme.   
 

En plus d'assurer la continuité des services offerts à l'intérieur des murs de la résidence située sur le boulevard J.-A. Déragon à Cowansville, la campagne de financement servira à augmenter le nombre de jours de disponibilité. On aimerait les faire passer de quatre à cinq, aussi rapidement qu'à l'automne prochain.On souhaite ultimement être en mesure d'ouvrir les portes de la demeure tout au long des sept jours de la semaine.        

Une des gouverneures de la campagne, Liza Frulla, s'implique parce qu'elle croit en l'importance d'une telle ressource. «C'est une maison unique, car elle accueille tout le monde. C'est bâti pour les aidants naturels, et on veut leur dire que c'est leur chez-soi pour qu'ils puissent se reposer.» Cet effort collectif est essentiel en cette période d'austérité économique.      

«Ce qu'on retrouve dans les journaux depuis quelques jours, c'est que l'argent n'est pas là. Le système de santé est à bout de souffle et on devra se prendre en main de ce côté», prévient-elle. 

Un sérieux coup de pouce

La campagne de financement, qui aura lieu aux mois de mai et juin, débute sur une note positive pour l'organisme, puisqu'un don de 100 000$, provenant de la Fondation Gilles-Carle, lui a été octroyé. «C'est toujours bon en début de campagne de savoir qu'on a déjà un bout de fait, c'est encourageant», fait savoir le trésorier du conseil d'administration de la Maison Gilles-Carle, Kenneth Hill.  

Pourquoi avoir opté pour une campagne engageant les donateurs sur une base mensuelle pendant cinq ans? «On observe que les gens sont plus habitués aux prélèvements mensuels, comme dans le cas des paiements d'auto, ça passe mieux dans les budgets. Ce sera plus facile pour nous aussi de préparer nos budgets sur cinq ans, parce qu'on veut assurer la pérennité de la maison.»

Les autres formes de dons ne sont pas négligées pour autant, puisqu'il est également possible de contribuer de façon ponctuelle, en se rendant sur le site www.maisongillescarlebm.ca.