Le parc équestre olympique pourrait passer aux mains de créanciers


Publié le 19 mars 2017

La SACS serait endettée de près de 1,7 M$ selon les documents accessibles via le registre foncier, en date du 17 mars.

©(Photo TC Media - Archives)

DETTES. La Société d'agriculture du comté de Shefford (SACS) pourrait bientôt perdre le parc équestre olympique de Bromont, selon ce qu'a appris La Voix de l'Est.

La Caisse Desjardins de Granby-Haute-Yamaska a enregistré un préavis de vente sous contrôle de justice sur le terrain et les infrastructures du 450, chemin de Gaspé, où se déroulent plusieurs des compétitions équestres. Les prêts de la caisse approchent 1,2 M $, selon un document récemment inscrit au registre foncier.

La firme Avizo a de son côté inscrit une hypothèque légale sur le site équestre au printemps 2016. En novembre, la dette de la SACS à leur endroit était de 61 994,46 $, plus frais et intérêts. La société en commandite Gestolex a fait de même, inscrivant une hypothèque légale de 61 673,41 $ résultant d'un jugement.

La Cour supérieure a aussi autorisé, en novembre, le promoteur Denis Messier, président d'Habitations d'Angoulème, à liquider trois terrains près du site équestre appartenant à l'organisme, qui lui doit plus de 400 000 $.