Le bénévolat… de fille en mère à Cowansville

Semaine de l'action bénévole


Publié le 18 avril 2017

L'implication bénévole d'Émilie Lefebvre (à gauche) a incité sa mère, Céline Paiement, à en faire autant.

©TC Media - Ghyslain Forcier

COMMUNAUTÉ. Le Centre d'action bénévole (CAB) de Cowansville mise sur un duo mère-fille parmi son bassin de bénévoles.  

Émilie Lefebvre, 21 ans, et sa mère, Céline Paiement, milieu de la quarantaine, franchissent le pas de la porte du CAB, sur la rue Principale, à quelques reprises chaque mois.  

C'est une belle expérience sur le plan social, ça nous permet de rencontrer plein de gens et de jaser. On nous connait sous un autre angle. On le fait par plaisir, mais en même temps on sait que ça aide beaucoup.

Céline Paiement, à propos des heures offertes au Centre d'action bénévole de Cowansville.  

Les deux résidentes de Cowansville sont à l'œuvre depuis une douzaine de mois. Elles offrent notamment de leur temps au jardin communautaire en période estivale, au repas du jeudi, qui attire entre 80 et 100 personnes au marché public, qui s'installe sur la rue John l'été venu et à la banque alimentaire.

Les deux ont également donné un coup de pouce à la dernière guignolée du Dr Julien, qui vient en aide au Centre de pédiatrie sociale en communauté Main dans la main.  

Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'est bien la plus jeune des deux qui s'est impliquée en premier, avec tous les bénéfices que le bénévolat peut apporter. «Ça me donne beaucoup de confiance et d'autonomie. Le travail d'équipe est aussi très important, on tisse des liens», laisse entendre Émilie Lefebvre, qui consacre au CAB une vingtaine d'heures par semaine.    

Céline Paiement ajoute quelques heures de bénévolat à son emploi d'éducatrice à l'école Sainte-Thérèse. «C'est une belle expérience sur le plan social, ça nous permet de rencontrer plein de gens et de jaser. On nous connait sous un autre angle. On le fait par plaisir, mais en même temps on sait que ça aide beaucoup», fait-elle valoir.  

«Le fait de s'impliquer de la sorte, ça peut constituer un excellent tremplin pour plusieurs», affirme pour sa part Shawn-Marie Dawson, coordonnatrice aux bénévoles du CAB de Cowansville.   

«Ce qui est intéressant aussi, par exemple dans l'équipe du repas communautaire, c'est que le groupe d'âge est assez varié. Notre doyenne a 81 ans. Mais tout le monde arrive à bien se compléter», ajoute Mme Dawson.   

La semaine soulignant l'engagement de dizaines de milliers de bénévoles québécois a lieu du 23 au 29 avril sous le thème «Bénévoles: créateurs de richesses».