Sections

Cowansville enregistre un surplus de 1 505 249 $ en 2016

Une séance d'information prévue le 19 juin


Publié le 9 juin 2017

Cowansville a enregistré un surplus de 1 505 249 $ au 31 décembre 2016. Des détails supplémentaires sur les états financiers de la Ville seront dévoilés le 19 juin.

©Photo TC Media - Archives

MUNICIPAL. En marge de la séance extraordinaire du conseil, le 19 juin prochain, les derniers états financiers de Cowansville feront l'objet d'une session publique d'information à l'hôtel de ville.    

Entretemps, certaines grandes lignes des états financiers de la Ville, pour l'exercice se terminant au 31 décembre 2016, étaient dévoilées lors de la dernière séance régulière.  

Le surplus de 1 505 249 $ dégagé par la Ville s'explique par une baisse des dépenses et une hausse des revenus d'environ 720 000 $. De ce montant, 300 000 $ proviennent des revenus tirés des droits de mutation, «une année record» à ce chapitre, note la trésorière Josée Tassé. Un autre 115 000 $ arrive de la compensation liée à la cueillette sélective. «C'est dû à nos performances au niveau du recyclage», commentait Mme Tassé.

Dans la colonne des taxes, en perception des taxes, 125 000 $ ont été perçus en plus par rapport au montant budgété.

Le surplus représente 6 % du budget total de la ville. «Ce n'est pas si élevé, c'est une petite marge de manœuvre que nous avons», relate Mme Tassé.

Le surplus accumulé non affecté, au 31 décembre 2016, s'établissait à 2 662 179 $, contre 1 739 463 $ un an plus tôt. «C'est un coussin que l'on se garde en cas d'imprévus ou pour des projets spéciaux. En 2017, des sommes ont déjà été affectées par rapport à ce surplus», relève Mme Tassé. Cette somme représente environ 12 % du budget total de la Ville.

En somme, la dette se chiffrait à 26 709 378 $, tandis qu'elle était de 25 677 953 $ à la fin de 2015.

Une portion de cette somme, 3 402 000  $, est à la charge de Québec, ce qui laisse à Cowansville une charge de 23 306 442 $.   

La séance d'information sera pilotée par Jean-Yves Trottier, associé chez Raymond Chabot Grant Thornton et responsable du dossier.

«Les états financiers seront abordés de manière plus élaborée. Il viendra vulgariser certains éléments, donc ce sera comme une mini formation sur les finances municipales», laissait entendre Mme Tassé. Les citoyens présents pourront alors poser toutes leurs questions.

Endettement

Lors du traditionnel tour de parole, à la fin de l'assemblée, la conseillère Corinne Labbé, tout en saluant le travail fait par l'administration municipale, a dit souhaiter que soit dévoilé le montant de la dette anticipée au 31 décembre 2017 au cours de cette soirée, à la lumière des nombreux dépassements de coûts engendrés depuis le début de l'année. «Je formule le souhait que l'on ait une idée vers où on s'en va avec notre endettement.»

Toujours lors de la séance de mardi, le DG Claude Lalonde faisait remarquer que les règlements d'emprunts totalisant 11,8 M$ des chantiers reliés aux travaux sur les rues Bernard, John, Caroline et Willard, ont été attribués pour une somme de 8,6 M$ au terme du processus d'appel d'offres. «C'est certain que les travaux n'ont pas été faits, ils peuvent être sujets à des extras, mais nous avons une marge de 3 M$ dans le règlement d'emprunt. Ça risque de diminuer l'endettement», signalait M. Lalonde.