Sections

Au Diable Vert en lice pour un World Travel Award


Publié le 14 juillet 2017

Au Diable Vert a été maintes fois primée aux Grands prix du tourisme québécois et aux Grands prix du tourisme canadien.

©Gracieuseté-Au Dible Vert

SUTTON. La station touristique au cœur des monts Sutton serait-elle la meilleure destination en nature au Canada? Au Diable Vert figure parmi les huit finalistes de la catégorie aux World Travel Awards. Vous pouvez voter en ligne jusqu’au 19 juillet!

Par Ugo Giguère

À première vue, l’établissement de Brome-Missisquoi apparaît comme l’intrus dans un concours dominé par les destinations spectaculaires de Colombie-Britannique. Parmi les sept autres concurrents, quatre sont situés sur l’Île de Vancouver, deux autres dans des archipels au nord de l’île et le dernier dans un parc provincial.

Sans vouloir trop en rajouter, il faut noter que le Clayoquot Wilderness Resort a remporté la palme des deux dernières éditions. Tandis que l’Eagle Nook Resort, le Nimmo Bay, le Sonora Resort, le Tweedsmuir Park Lodge et le West Coast Wilderness Lodge sont tous finalistes pour une troisième année de suite. Seul le Great Bear Lodge en est à une première comme Au Diable Vert.

«C’est bon d’être là! Ça nous donne confiance et c’est aussi une bonne publicité parce que le marché est très compétitif au Québec», souligne le copropriétaire Jeremy Fontana. Pour être sélectionnée, la station a dû soumettre un dossier étoffé. Ses nombreux prix récoltés aux niveaux provincial et national ont aussi pesé dans la balance.

«Tous les établissements finalistes offrent des expériences similaires dans des endroits impressionnants. Ici, c’est un petit coin de paradis dans les montagnes. Notre particularité, c’est d’offrir une expérience à nature qui donne l’impression d’être très loin, mais qui se trouve tout près de Montréal», décrit M. Fontana.

Et s’il gagne?
Un prix des World Travel Awards apporte certainement des retombées en nouvelle clientèle. Le hic, c’est qu’il n’y a pas tellement de place pour la croissance! «C’est un beau problème, car on est déjà plein 200 à 240 nuits par année. Le défi, c’est surtout la semaine en dehors des grosses périodes», mentionne l’homme d’affaires qui reçoit surtout des gens de Montréal et Sherbrooke, mais aussi des Américains et des Européens.
Avis à celles et ceux qui voudraient séjourner dans les refuges du Diable Vert, il est préférable de réserver plusieurs semaines, voire mois, à l’avance. Il est tout de même possible de profiter des activités de plein air sans réserver de nuitée.

Vote populaire en ligne!
Tous ceux qui souhaitent soutenir l’établissement de Sutton peuvent le faire en ligne à l’adresse: www.worldtravelawards.com. Il suffit de cliquer sur l’onglet «Nominees», puis sur l’onglet «North America» et ensuite sur l’onglet «Canada». Il ne vous reste qu’à trouver la catégorie «Canada's Leading Wilderness Resort 2017» et à voter pour Au Diable Vert.

Le gagnant sera désigné par une combinaison du vote populaire et du vote d’un jury. Jeremy Fontana et son équipe n’ont pas chômé pour stimuler le vote. Ils ont envoyé environ 20 000 courriels à leurs clients et aux médias du Québec.

Nommés dans la catégorie Canada's Leading Wilderness Resort 2017
-Au Diable Vert, Sutton, Qc – 1re nomination
-Clayoquot Wilderness Resort, C-B – Lauréat 2015 et 2016
-Eagle Nook Resort, C-B – 3e nomination consécutive
-Great Bear Lodge, C-B – 1re nomination
-Nimmo Bay, C-B – 3e nomination consécutive
-Sonora Resort, C-B – 3e nomination consécutive
 -Tweedsmuir Park Lodge, C-B – 3e nomination consécutive
-West Coast Wilderness Lodge, C-B – 3e nomination consécutive