Sections

Le projet de CPE toujours vivant à Brigham

Malgré le retrait du règlement d'emprunt de 1,79 M$


Publié le 6 juillet 2017

Le dossier menant à la construction d'un CPE sur ce terrain à Brigham est loin d'être fermé, malgré l'abandon d'un règlement d'emprunt qui liait la Ville au projet.

©TC Media - archives

MUNICIPAL. Même si la Ville recule sur son projet de règlement d'emprunt de 1,79 M$, rien n'indique qu'un Centre de la petite enfance (CPE) ne pourrait se faire une niche parmi les services offerts à Brigham.    

C'est du moins le message que livre le maire Normand Delisle au lendemain de la séance ordinaire qui a vu les élus officialiser le retrait de la mesure, pour laquelle la tenue d'un registre avait recueilli 387 signatures sur les 219 requises.

«Il n'est pas trop tard pour que Brigham ait son CPE, tous les scénarios demeurent sur la table», laisse savoir le premier magistrat. 

Le Conseil a entre autres agi de la sorte parce qu'une entreprise privée, que M. Delisle ne souhaite pas identifier à ce stade-ci des discussions, s'est manifestée pour la construction d'un CPE. Ce qui n'empêche pas non plus les canaux de communication de demeurer ouverts avec le Papillon bleu, l'organisme sans but lucratif attaché au projet initial, avance le maire.       

Brigham attend toujours des réponses à ses questions du ministère de la Famille, par exemple les types de baux possibles ou les façons qu'a une localité d'assurer ses arrières. 

Une portion du règlement d'emprunt rejeté concernait des travaux permettant d'acheminer l'eau potable à l'hôtel de ville ainsi qu'aux aires récréatives situées tout près.

Pour ce dossier précis, un nouveau règlement d'emprunt de 394 000 $ a été monté, et pourrait être adopté à la séance du mois prochain.