Sections

L’ex-maire Jacques Charbonneau tente un retour en politique

Il fera la lutte au journaliste Guy Paquin


Publié le 12 octobre 2017

Jacques Charbonneau et Guy Paquin se disputent le siège numéro 2 aux élections municipales de Saint-Armand.

©Photos: gracieuseté

POLITIQUE. Il y a des candidatures qui surprennent… et celle de l’ancien maire de Cowansville, Jacques Charbonneau, fait assurément partie de cette catégorie.

L’homme de 75 ans brigue un poste au conseil municipal de Saint-Armand lors des élections du 5 novembre prochain.

«La politique ne me manquait pas vraiment, mais des citoyens m’ont dit qu’on avait besoin de gens d’expérience, avec des idées, à la table du conseil», affirme M. Charbonneau.

Ce dernier soutient également que le conseil municipal aurait intérêt à consulter davantage la population, à écouter ce que les citoyens ont à dire.

«Y’ a des gens qui se plaignent d’un manque de démocratie à Saint-Armand, comme ailleurs au Québec. Ils n’apprécient pas l’idée de se retrouver devant le fait accompli», indique le candidat.

M. Charbonneau aborde avec une certaine réserve le dossier du projet de parc industriel axé sur la logistique du transport.

«Ça prend tout d’abord un terrain zoné en conséquence. Il y a également lieu de se demander si ce projet est susceptible de nuire aux deux importantes entreprises de camionnage déjà établies à l’entrée de Philipsburg», poursuit-il.

Guy Paquin

Guy Paquin est un nouveau venu sur la scène politique municipale, mais suit les affaires publiques depuis toujours.

Ce dernier s’implique au sein de sa communauté d’adoption depuis son arrivée à Saint-Armand au début des années 2000, signant régulièrement des articles dans le journal local.

Principal artisan de la politique culturelle de Saint-Armand, M. Paquin insiste notamment sur l’importance des échanges entre les créateurs et les citoyens. On lui doit également la création du circuit du patrimoine bâti de cette localité.

Le candidat dit craindre que la baisse de population à Saint-Armand «fragilise l’offre de services municipaux et mette en danger la pérennité de l’école primaire du village».

M. Paquin soutient que le nouveau conseil devra tout mettre en œuvre pour attirer de jeunes familles et de nouvelles entreprises. Il propose notamment de miser sur le développement touristique de Saint-Armand et la mise en place d’un service de loisirs «où les sports, la culture et la découverte de la nature tiendront les premiers rôles».

 

JACQUES CHARBONNEAU

. Originaire de Farnham

. Garagiste et homme d’affaires à la retraite

. Maire de Cowansville pendant 12 ans (1986 à 1998)

. Préfet de la MRC de Brome-Missisquoi de 1995 à 1998

. Habite le Manoir Phlilipsburg depuis 2005

 

GUY PAQUIN

. Journaliste à la retraite (La Presse, Les Affaires)

. Habite Saint-Armand depuis une quinzaine d’années

. Collabore au journal Le Saint-Armand depuis 10 ans

. Artisan de la politique culturelle de la Municipalité

. Auteur du circuit du patrimoine bâti de Saint-Armand