Sections

Élections aux postes de conseiller à Cowansville: certaines pièces tombent en place

Scrutin du 5 novembre


Publié le 8 août 2017

La liste des aspirants politiciens qui veulent se retrouver autour de la table du conseil s'allonge à Cowansville. Philippe Mercier (à gauche) et Daniel Marcotte tentent leur chance, respectivement dans les quartiers Fordyce et Ruiter.

©Montage TC Media

COWANSVILLE. À trois mois des élections municipales, plusieurs candidats aspirant à devenir conseillers se manifestent. Tour d'horizon sur ce qui se dessine à Cowansville.    

Daniel Marcotte veut obtenir la faveur des électeurs dans le quartier Fordyce, que délaisse Sylvie Beauregard, candidate à la mairie. Employé à la Ville depuis plus de 35 ans, notamment au service des loisirs et de la culture, et pompier volontaire pendant 33 ans, il quittera ses fonctions de commis à la bibliothèque à la fin octobre, se disant «motivé pour relever le défi qui incombe à la fonction de conseiller municipal».

Philippe Mercier, qui agit comme responsable de la programmation du Théâtre Lac-Brome, tente à nouveau sa chance, mais cette fois dans le quartier Ruiter. «Il est important de discuter du sentiment d’appartenance des Cowansvilloises et Cowansvillois, de la place de l’entrepreneuriat dans notre ville et de discuter du développement, notamment au niveau touristique», évoque-t-il dans un communiqué.

En 2009, le candidat de 29 ans s'était présenté dans le quartier Bruck, mais les 22,2 % des voies obtenues lui donnaient le troisième rang à égalité avec un autre candidat, à 7 % du vainqueur Michel Charbonneau.

Ces deux noms s'ajoutent à ceux de Claude Houde et Jeanne Ducharme, qui briguent un poste de conseiller, respectivement dans les districts Ruiter et Sweetsburg.  

La conseillère Marie-France Beaudry.
TC Media - archives

Des conseillers sortants… qui veulent revenir! 
Les conseillères Lucille Robert (Sweetsburg) et Marie-France Beaudry (Vilas) ont déjà signifié qu'elles avaient l'intention de conserver leur rôle. La première tente d'être élue pour un troisième mandat consécutif, tandis que la seconde, pour une deuxième fois.

Toute personne intéressée à se lancer a jusqu'au 6 octobre à 16h30 pour faire part de sa candidature auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ).