«Flash sur mon quartier»: son milieu de vie sous la loupe

À la Terrase Bellerive

Ghyslain Forcier ghyslain.forcier@tc.tc
Publié le 12 janvier 2017

Des résidents de la Terrasse Bellerive à Cowansville prennent part au projet «Flash sur mon quartier».

©TC Media - Claude Hébert

COMMUNAUTÉ. Cowansville est le théâtre d'un nouveau projet à caractère socioculturel. Mis de l'avant par l'Université du Québec à Montréal (UQAM), «Flash sur mon quartier» se penche sur le milieu de vie des résidents de la Terrasse Bellerive.

13 locataires-chercheurs prennent part au projet, sous la supervision de Janie Houle, professeure au Département de psychologie de l'UQAM et de l'Office municipal d'habitation de Cowansville.

Il s'intéresse au bien-être des personnes qui vivent en HLM. «Le projet prend en considération que les locataires sont les meilleurs experts de leur milieu. Ils sont les plus aptes à évaluer en quoi leur milieu répond à leur besoin et c'est pourquoi ils sont placés au centre de cette initiative», explique l'une des animatrices du projet Stéphanie Tétrault.

La mise en place d'un photovoice, sorte de programme de photographie participative, en constitue la première phase. Les participants y contribuent en prenant des photos de leur environnement et de leur quartier sur une période de quatre semaines, représentant autant des situations positives que négatives, et doublées d'explications plus détaillées.    

Une fois les informations recueillies, les échanges qui en résultent peuvent se montrer éclairants pour le futur. «Ça permet de s'arrêter et de regarder les points forts, de déceler ce qui est apprécié. Et parfois, ça donne de belles surprises», précise Stéphanie Tétrault.  

«La démarche peut par la suite avoir un impact sur la construction ou la rénovation d'autres HLM, ajoute-t-elle. Les points moins appréciés permettent de sensibiliser les décideurs à cette réalité.»

Les locataires-chercheurs étaient réunis le 11 janvier à la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand, en présence du maire de Cowansville Arthur Fauteux, des animateurs et des responsables du projet pour le vernissage de l'exposition présentée jusqu'au 31 janvier.
Gracieuseté

Mobilisateur

Le projet s'échelonne sur quelques années. Les étapes subséquentes, les plans d'action et les objectifs notamment, peuvent aussi mobiliser la communauté.

«Flash sur mon quartier» est actuellement déployé à cinq endroits au Québec. Il est déjà bien implanté à Pointe-aux-Trembles et à Saint-Hyacinthe, ayant permis de corriger certains éléments, qui demeurent pour le moment confidentiels et aux fins de recherche uniquement.

Outre Cowansville, il démarrait en simultané à Trois-Rivières et à Québec.  

Une exposition

Environ 80 des photos prises dans le cadre de la première phase de «Flash sur mon quartier» ont été agrandies et font l'objet d'une exposition jusqu'au 31 janvier à la salle Pauline-Martel de la bibliothèque Gabrielle-Giroux-Bertrand de Cowansville.