Une centaine de participants à la Marche des femmes à Sutton


Publié le 21 janvier 2017

La Marche des femmes a attiré une centaine de personnes en ce samedi matin brumeux à Sutton.

©Gracieuseté Richard Leclerc

COMMUNAUTÉ. Une centaine de personnes ont transpercé le brouillard en matinée samedi à Sutton pour prendre part à la Marche de femmes, en solidarité à celle qui se déploie à Washington.

Les participants, ils venaient de Sutton et Frelighsburg, mais aussi des communautés des alentours, ont marché à trois reprises un tronçon de la Principale à Sutton.

«C'est une belle communauté dynamique, il y avait beaucoup de jeunes, mais aussi des gens de tous âges. L'intérêt et l'écoute y étaient. Beaucoup de femmes que je connais sont à Washington, et, puisque je ne pouvais y être, je trouvais intéressant de tenir la marche ici», explique l'une des artisanes de cette initiative pacifique Hélène Grandbois.   

Le discours de quelques minutes offert dans le cadre de ce rendez-vous se voulait rassembleur et teinté d'ouverture et de diversité.

On aperçoit au centre Hélène Grandbois, l'une des instigatrices de la Marche des femmes à Sutton, entourée de Marie Amyot et de Paul Dorion. Sutton était l'une des deux seules villes québécoises à accueillir cette initiative pacifique.
Gracieuseté Richard Leclerc

«C'est une initiative qui était en demande, les gens n'attendaient que ça de trouver une façon d'exprimer leur résistance à ce qui risque de se passer sous l'ère Trump», fait valoir Mme Grandbois.

«Il s'agit de réparer les liens qui ont été brisés lors de la campagne américaine entre nos communautés. Ce sont des thèmes qui concernent les femmes, oui, mais également tous les êtres humains. C'est un appel à la liberté et à la justice. Il est essentiel que nous ne soyons pas divisés.»    

Cette marche fait écho à celles qui prennent place à Montréal, dans plusieurs villes des États-Unis, dont la plus importante à Washington, et ailleurs dans le monde.   

Le mouvement de solidarité se déploie au lendemain de l'assermentation de Donald Trump, devenu le 45e président des États-Unis.