Sections

Un concert-bénéfice pour épauler les familles aidantes

Handicap intellectuel ou spectre de l’autisme


Publié le 10 octobre 2017

Nathalie Bédard, également conseillère municipale sortante à Sutton dans une autre vie, offrira un concert-bénéfice le 21 octobre à l'église Saint-André de Sutton avec ses «Boys».

©gracieuseté

COMMUNAUTÉ. Un concert-bénéfice, mettant en vedette Nathalie Bédard et les Boys, est organisé le 21 octobre à 20h, à l'église Saint-André de Sutton. Le tout dans le but de venir en aide à l'Association des parents de personnes handicapées de Brome-Missisquoi (APPHBM). 

Les «Boys», ce sont quatre musiciens, Robert Drapeau, Pierre Laurendeau, Claude Galipeau et Yvan Brouillette.

Le spectacle intitulé Bouquet de chansons pige dans le vaste répertoire de la chanson française et de la chanson populaire, mais emprunte également au jazz, au country et à la musique américaine.

Trois choristes, Réjeanne Galipeau, Bernadette Imbeau et Fernande St-Denis entourent Mme Bédard sur scène.

L'APPHBM offre une palette de services aux proches comme aux personnes atteintes d'un handicap intellectuel ou du trouble du spectre de l'autisme, dont des périodes de répit, un camp de jour estival, des gardes scolaires, des samedis réservés aux parents et des journées pédagogiques ponctuées d'activités.

L'un des principaux enjeux de l'organisme, et de beaucoup de parents, selon Nathalie Robitaille, présidente du C.A. de l'APPHBM et mère d'un enfant de 18 ans atteint de déficience intellectuelle, demeure le moment où l'enfant, arrivé à 21 ans, quitte le milieu scolaire.

Mme Robitaille travaille à temps partiel et, grâce à la collaboration de son employeur, parvient à jongler avec son horaire. «Certains parents n'ont cependant pas cette chance», indique-t-elle.

Cette dernière milite pour que les activités et la prise en charge se poursuivent au-delà des 21 ans, pour éviter que certains parents, à défaut de se convertir en aidant naturel à plein temps, n'aient d'autres choix que de placer leur enfant auprès d'une ressource spécialisée. «Placer un enfant coûte plus cher à la société que de le laisser dans sa famille. Les jeunes sont juste bien avec leur monde», plaide-t-elle.

Pour les 21 ans et plus 

Le programme La clé des débrouillards, financé par le CIUSSS de l'Estrie – CHUS et depuis peu installé à Sutton, répond aux besoins des 21 ans et plus. Il regroupe six participants, sous la gouverne de deux animatrices, à raison de quatre jours par semaine. Des activités éducatives y sont notamment offertes.

«L’APPHBM fonde beaucoup d’espoir sur ce programme, laisse savoir Mme Robitaille, mais c’est le gouvernement provincial qui détient les cordons de la bourse et nous sommes tributaires des budgets qui viennent et qui partent.»

Les sommes amassées lors du concert viendront en aide précisément à ce service. Les billets sont disponibles auprès de la boutique Nath'Elle (450 538-0902), au bureau touristique (450 538-8455) ou de l'APPHBM (450 266-1566).