Hymne à l'automne avec Matthew et Jill Barber

Romy Quenneville-Girard romy.quenneville-girard@tc.tc
Publié le 12 octobre 2016

Matthew et Jill Barber.

©Photo Gracieuseté - Vanessa Heins

CONCERT. Matthew et Jill Barber présenteront leur premier album conjoint à la salle Alec et Gérard Pelletier de Sutton le 13 octobre. Ce n'est pas un hasard si les frangins ont choisi de le présenter au Québec au moment où les arbres sont flamboyants.

Paru en avril dernier, The Family album, un opus aux sons country folk, réchauffe l'âme. Il regroupe 11 pièces, six reprises judicieusement choisies et cinq compositions qui parlent d'amour, de souvenirs et de loyauté.
 
«Cet album est comme un doux et chaleureux automne, image Jill, la cadette de la famille. On a envie d'offrir exactement ce genre d'ambiance au public.»

Bien que le frère et la sœur n'ont pas encore visité la salle Alec et Gérard Pelletier, ils savent que son intimité colle parfaitement à leur musique.  

Contrairement à son frère, Jill Barber, fidèle entre autres au Festival de Jazz de Montréal, visite régulièrement la province. «Chaque fois j'essaie de venir lorsque c'est l'automne. C'est ma saison favorite», dit-elle.

Pour Matthew, ça sera justement le temps de percer le marché québécois, lui qui connait du succès ailleurs en sol canadien. «J'adore le public du Québec. Les gens adorent la musique et les auteurs-compositeurs-interprètes. Je crois que ça sera une belle façon pour Matthew de se présenter et je sais qu'ils vont aimer la musique de mon frère», relate la jazzwoman.
 
Esprit de famille
Jill et Matthew ont tous deux huit albums à leur actif. Le frère habite à Toronto et la sœur à Vancouver. «On ne se voit pas souvent. Je suis une maman maintenant et mon frère aussi a une jeune famille. Nous sommes dans cet esprit de famille et nous voulons être entourés de nos proches», raconte Jill Barber.  

«Nous avions toujours voulu faire un album ensemble. L'idée a toujours été dans notre esprit. On savait qu'on devait le faire et c'était le bon moment. Avec cet album, nous allons nous voir plus souvent», précise-t-elle.

Par ailleurs, l'union des frangins a mené à un album acclamé par les critiques. «Il y a quelque chose de magique au niveau de l'harmonie. On se comprend sans se parler», affirme-t-elle.

Jill Barber raconte qu'elle a appris la musique en suivant les traces de son frère. «Matthew est mon grand frère. Il a été mon premier prof de musique. Mes racines, elles sont de lui.»

 

Matthew et Jill Barber en spectacle à la salle Alec et Gérard Pelletier de Sutton le 13 octobre à 20h. Également en spectacle au Club Soda de Montréal le 12 octobre et au Grand Théâtre de Québec le 14 octobre.