<em>Deux hommes tout nus</em> : du jamais vu à Bromont

Romy Quenneville-Girard romy.quenneville-girard@tc.tc
Publié le 23 mars 2016
La mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, entourée des comédiens et du metteur en scène de la version québécoise de la pièce Deux hommes tout nus qui sera présenté cet été au Théâtre Juste pour rire Bromont : Marie-Pier Labrecque, Benoit Fortin, Henri Chassé, Danielle Proulx et Marc St-Martin.
Photo TC Media - Romy Quenneville-Girard

THÉÂTRE. Cet été, Bromont manquera de pudeur alors que s'installera au Théâtre Juste pour rire Bromont la pièce «Deux hommes tout nus».

Avec un titre comme celui-là, le public pourrait s'attendre à voir beaucoup de nudité. Mais qu'il soit averti. «Il n'y aura pas de sexe grossier, de barbarisme et de la nudité. Ce n'est pas mon genre», prévient le metteur en scène, Bernard Fortin.

La pièce qui sera présentée à partir du 16 juin s'adresse à un public général.

Bernard Fortin préférait miser sur l'authenticité. «Je voulais des acteurs frais. Des acteurs qui sont vrais et humains», précise celui qui réside à Bolton.   

Les «deux hommes tout nus» sont joués par Henri Chassé (Le monde de Charlotte) et Marc St-Martin (L'Auberge du chien noir). Danielle Proulx (Unité 9) et Marie-Pier Labrecque (O') les accompagneront sur scène.

Dans Deux hommes tout nus, Alain (Henri Chassé), un avocat notable et un mari fidèle, se réveille nu chez lui en compagnie de son collègue de bureau (Marc Saint-Martin), également nu. Sa femme (Danielle Proulx) débarque et l'homme tente de lui expliquer la situation. Mais l'arrivée d'une jeune femme (Marie-Pier Labrecque n'aidera en rien le malentendu.  

Version québécoise

La pièce signée Sébastien Thiéry a d'abord connu du succès en France. Le metteur en scène de la version québécoise l'a d'ailleurs vu pour la première fois à Paris en janvier 2015.

Il assure qu'il avait alors été charmé par le sujet. «C'est un sujet qui n'a jamais été exploité en théâtre d'été. C'est différent, mais c'est accessible. Je suis certain que le public sera ravi», avance M. Fortin.

À ses yeux, la pièce est à la fois amusante et intelligente. «Tout est là. On est certain de ne pas faire de flop parce que tous les ingrédients sont là pour en faire un succès», indique le metteur en scène.

Bernard Fortin avoue avoir jonglé avec quelques détails, histoire de lui donner la couleur du Québec. «Le défi était d'avoir la même profondeur et la même rythmique, mais dans notre couleur. C'est certain que quelques expressions changent», explique-t-il.  

Deux hommes tout nus sera au Théâtre juste pour rire Bromont du 16 juin au 27 août.