Sections

Un été tout vélo pour le Musée de Sutton


Publié le 15 avril 2017

«Le timing est intéressant [pour monter cette exposition] et nous avons eu accès à beaucoup de matériel, récent ou ancien. Tout s'est imbriqué assez facilement», indique Richard Leclerc, du Musée des communications et d'histoire de Sutton.

©TC Media - archives

CULTURE. Au moment où le soleil du printemps chauffe le bitume, le Musée des communications et d'histoire de Sutton lève le voile sur sa prochaine exposition, dédiée au vélo.  

Après celle consacrée aux frères Maurice «Mad Dog» et Paul «The Butcher» Vachon l'an passé, la nouvelle mouture laisse toute la place au vélo. «Vélo Sutton + Garnotte», présentée du 3 juin au 9 octobre, se veut un hommage à la petite reine, à travers de nombreuses pièces liées de près ou de loin à la région de Brome-Missisquoi.

De passage à Sutton en janvier dernier, Garnotte, caricaturiste au Devoir, Michel Garneau de son vrai nom, a accepté, au fil des discussions avec Richard Leclerc, l'un des concepteurs de l'expo, de prêter non seulement quelques bédés créées du temps où il oeuvrait pour Vélo Québec, mais également de mettre en vitrine chacune des caricatures parues dans le quotidien qui traitent d'une manière ou d'une autre de vélo.    

«Le vélo prend de plus en plus d'importance dans Brome-Missisquoi, c'est donc très près de nous comme thématique, indique Richard Leclerc, membre du conseil d'administration du musée depuis 2008. Sutton accueille entre autres la Coupe des Amériques, qui sera disputée pour une 34e fois en juin.

«Le timing est intéressant [pour monter cette exposition] et nous avons eu accès à beaucoup de matériel, récent ou ancien. Tout s'est imbriqué assez facilement», poursuit-il.

Les exploits sportifs de la marraine de cette nouvelle mouture, Lyne Bessette, seront soulignés à gros traits, avec la présence de nombreux chandails et souvenirs autographiés, et même d'une médaille d'or remportée avec Robbi Weldon aux Jeux paralympiques de Londres en 2012.

Aller au musée… à vélo

Les cyclistes débarquent par centaines en période estivale pour rouler à Sutton. Richard Leclerc souhaite profiter de cette manne pour faire connaître la petite institution culturelle qui a vu le jour au milieu des années 1960.

«Le musée est bien situé [sur la rue Principale Sud], les cyclistes passent tout près.»  

L'organisation du musée souhaitait au départ bâtir une exposition autour de La guerre des tuques 3D. Pour des raisons financières et de logistique, elle a dû réviser ses plans.

Le projet n'a pas été largué, au contraire, puisque l'expo sur le film jeunesse québécois et célèbre Conte pour tous est dans les cartons pour l'hiver prochain. François Brisson, l'un des réalisateurs du long métrage, est originaire de Sutton. Ce dernier planche sur la suite, la Course des tuques, dont on dit déjà qu'il respectera l'esprit du premier film animé.          

Du renfort

C'est justement pour donner un coup de pouce à la future exposition que l'équipe du musée lance une offensive de financement, pour laquelle 1000 billets sont mis en circulation. Un chèque-cadeau de 3000 $ de Vélo Québec Voyages sera attribué au gagnant par tirage au sort, le 9 octobre prochain.

Cinq paires de billets pour le Défi des Cantons-de-l'Est, qui se déroulera à Sutton le 9 septembre, trouveront également preneurs à la fin juillet.