Garage municipal: Lac-Brome abaisse la facture à 1,6 M $

Le conseil municipal de Ville de Lac-Brome a fait ses devoirs. Le maire Gilles Decelles a annoncé, lors d’une assemblée d’information samedi dernier, que le projet de garage municipal coûtera finalement 1,6 M $, et non 2,9 M $ tel que prévu à l’origine.

 

La Ville, qui avait sur la table quatre projets de construction, a finalement opté pour la moins coûteuse, soit 1,2 M $. Il faut cependant ajouter divers frais, liés à l’architecture et l’ingénierie ainsi que la démolition et la décontamination du site actuel .

 

«C’est un très bon compromis, car le garage sera à la fois fonctionnel et sobre. Les matériaux qui seront utilisés coûteront moins cher que dans le projet initial. Je suis heureux de constater que le conseil a approuvé la décision unanimement», a confié au Guide le maire Gilles Decelles.

 

Le nouveau garage, qui sera érigé sur le chemin Mill, aura une superficie d’un peu moins de 9000 pieds carrés.

 

«D’ici environ un mois, nous irons en appel d’offres. Il est temps que ça bouge, car ça fait 12 ans que la municipalité espère construire un nouveau garage municipal qui, je l’espère, sera en place pour de nombreuses années», soutient le maire Decelles.

 

Critiques
Malgré une facture moins salée, le projet de garage municipal a continué à soulever la controverse lors de l’assemblée de samedi dernier. Certains citoyens ont souligné que d’autres municipalités, dont Sutton (850 000 $), se sont dotés de garages municipaux moins coûteux.

 

Shelley Mizener, une citoyenne, allègue que la Ville a manqué de rigueur dans ce dossier.

 

«Pourquoi autant de retard avant de nous présenter toutes ces données ? Le conseil n’a même pas pu répondre à toutes nos questions d’ordre technique. Et a-t-on réellement regardé de près toutes les possibilités ?», se questionne-t-elle.

 

Peter White, porte-parole de l’Association des contribuables de la Ville de Lac-Brome, est revenu à la charge, affirmant que la municipalité a «agi à l’envers» dans ce dossier. Il croit que le conseil aurait dû tenir compte davantage du grand nombre de citoyens (454) qui ont signé le registre sur le règlement d’emprunt de 2,8 M $.

 

«On aurait dû consulter les gens avant d’aller de l’avant, et non l’inverse», résume M. White, qui refuse de retirer sa plainte au MAMROT.

 

Le maire Decelles avoue que le conseil aurait pu agir autrement.
«Nous avons appris durement la leçon. La prochaine fois, on consultera beaucoup plus tôt», promet-il.

 

La reconstruction du barrage Blackwood fait également partie des priorités de Ville de Lac-Brome pour l’année en cours. Le projet est estimé à environ 3 M $, mais les coûts pourraient baisser avec l’appel d’offres.

 

 

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments