La SPA des Cantons saisit 50 chiens

 Quarante-quatre chiens, dont des chihuahuas et des caniches, ainsi que six chiots ont été saisis, jeudi sur la rue Duchaineau à Roxton Falls, par la Société protectrice des animaux (SPA) des Cantons-de-l’Est, lors d’une opération conjointe avec la Fondation Caramel.

 


 

La perquisition, qui a débuté à 7h30, jeudi matin, a eu lieu dans un garage, un cabanon et une résidence de la rue Duchaineau, à Roxton Falls. Les bêtes trouvées sur les lieux ont brièvement séjourné aux locaux de la Fondation Caramel, à Saint-Valérien-de-Milton, avant d’être transportées à la SPA des Cantons-de-l’Est, rue Rivière, à Cowansville. «Elles sont en quarantaine. Une seule personne prend soin des chiens, c’est ma directrice de chenil. Elle doit porter une combinaison et des couvre-bottes», explique Carl Girard, responsable de la SPA.

 


 

Ce dernier explique que la majorité des chiens souffrent de déshydratation et plusieurs des femelles sont aveugles et d’autres doivent accoucher d’une portée dans les prochains jours. Les animaux pourraient aussi être porteurs de maladies. «Un vétérinaire les a auscultés. Il a fait des traitements d’urgence. Il va revenir en début de semaine», enchaîne Carl Girard. Si l’âge des chiens est habituellement mesurable par la dentition, Carl Girard a de la difficulté à définir celui des bêtes puisque les dents ne sont pas en bon état.

 


 

Les chiens pourraient être transférés, au cours des prochains jours, en Ontario où les refuges manquent de chiens. «Là-bas, c’est un financement privé. Ils ont beaucoup plus d’argent qu’ici. Il y a aussi un système de familles d’accueil. Les chiens, même très malades, séjournent donc dans des familles au lieu des refuges.» Il donne l’exemple d’un chien âgé souffrant d’un cancer des testicules et de problèmes de glande thyroïde, qui, malgré tout, a trouvé une famille et des soins adéquats en Ontario.

 


 

Une municipalité proactive

 

Si la SPA des Cantons n’a pas de contrat avec la municipalité de Roxton Falls, elle a tout de même pu agir grâce aux élus proactifs. «C’est une ville exceptionnelle. Elle a un bon règlement. Je suis arrivé avec l’information et les élus m’ont donné le feu vert. C’est un maire allumé qui peut dormir sur ses deux oreilles», dit Carl Girard. De par la réglementation de Roxton Falls, la propriétaire des lieux ne pourra reprendre possession de ses bêtes saisies. «Jeudi, on lui a laissé cinq chiens parce qu’elle avait des médailles, mais on a sélectionné ceux qui étaient en meilleure santé», conclut M. Girard. 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des