Les avis d’ébullition coulent à flot dans la région

Frelighsburg, Warden, la salle communautaire de Stanbridge East, le camping Tropicana de Granby, le parc de maisons mobiles de West Brome. Pas moins de quinze avis d’ébullition du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) sont en vigueur dans les MRC de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi. De ce nombre, dix datent de plus d’un an. Même le poste de la police n’y échappe pas!

 

À Warden, près d’une décennie s’est écoulée depuis l’émission du premier avis d’ébullition. Quelque 19 résidences desservies par le puits Roy à Warden ne peuvent consommer l’eau directement du robinet depuis le 27 mars 2003. Et depuis le 27 septembre 2007, le reste de la municipalité doit aussi faire bouillir son eau avant de la consommer en raison d’une contamination aux coliformes fécaux.

 

Pour expliquer ces délais interminables, le maire de Warden, Philip Tétrault et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) se renvoient mutuellement la balle. «Une firme d’hydrogéologues et des ingénieurs ont produit un rapport de 226 pages qui a été déposé en janvier dernier. On n’a pas eu de nouveau. Le ministère doit l’étudier et nous contacter. Ensuite, on sera rendu à produire les plans et devis», explique Philip Tétrault.

 

Émile Grieco, le directeur régional de l’Estrie et de la Montérégie du MDDEP, tient un tout autre discours. «La municipalité devait déposer une demande d’autorisation et on ne l’a pas reçue», dit-il. Le maire de Warden assure n’avoir jamais entendu parler d’une telle autorisation.

 

Pression incessante
Au fil des ans, le MDDEP a mis de la pression sur la municipalité de 358 âmes. Deux amendes de 4 000$ ont été émises en 2008 et en 2010. «En 2008, on a effectué huit inspections et on a remis des avis d’infraction. C’est une municipalité qui a toutes sortes de problèmes», ajoute M. Grieco. Alors que le dossier piétine, le MDDEP n’exclut pas d’exercer des recours, dont l’émission d’une ordonnance qui forcerait la municipalité à mettre en place des installations conformes dans des délais impartis. «On va rencontrer la municipalité. On ne fera pas traîner ça, poursuit Émile Grieco. Nous ne sommes pas confortables avec des délais de trois, quatre, six, sept ans. On commence à s’impatienter.»

 

Les paroles d’Émile Grieco sonnent pratiquement comme de la musique aux oreilles de Philip Tétrault. «J’aimerais ça recevoir une ordonnance! Ça fait longtemps que je trouve que c’est long. S’ils peuvent nous forcer à aller plus vite», dit-il en faisant référence aux délais interminables du gouvernement.
Les citoyens de Warden n’ont cependant pas fini de faire bouillir leur eau. «Après le O.K. du ministère, on doit demander une subvention, creuser les réservoirs et changer les tuyaux du réseau», énumère Philip Tétrault.

 

Le cas de Frelighsburg
La municipalité de Frelighsburg est elle aussi visée par un avis d’ébullition pour une contamination d’origine fécale dans l’un des puits d’approvisionnement du système de distribution depuis le 10 août 2006. À ce moment, des analyses avaient révélé un taux de coliformes fécaux de plus de 10 bactéries par 100 ml d’eau. Il semble cependant que l’ère où les citoyens devaient faire bouillir l’eau soit presque révolue.

 

Après un été de chantiers et plusieurs millions de dollars investis, la municipalité est nouvellement propriétaire d’une usine d’épuration. Les occupants des 104 unités du cœur villageois, desservies par la centrale de traitement des eaux, pourront consommer leur eau directement du robinet dans les prochains mois.

 

«On évalue que l’avis d’ébullition sera en vigueur pour encore environ trois mois et aussitôt que c’est stabilisé, les gens pourront enfin arrêter de faire bouillir leur eau», indique le maire Jacques Ducharme. Ce dernier ne cache pas qu’après pratiquement six ans d’avis d’ébullition, certains ont hâte que l’avis soit levé.

 

Même la police y passe!
Le réseau d’aqueduc du poste de la Sûreté du Québec de Brome-Missisquoi, situé sur la route 202 à Dunham, est lui aussi visé par un avertissement. Depuis le 16 septembre 2008, les policiers n’ont plus l’autorisation de consommer l’eau directement du robinet.

 

«En effet, ça ne date pas d’hier, lance d’emblée le sergent Hugo Lizotte, porte-parole de la SQ de Brome-Missisquoi. L’eau était testée régulièrement. Avant 2008, une semaine, on pouvait boire l’eau et l’autre non. Maintenant, on fait venir des bouteilles d’eau et on a des machines distributrices.»

 

L’actuel avis de non-consommation serait l’une des raisons qui forcent la mise en place d’un système d’aqueduc et d’eau potable dans le projet du futur poste de la SQ.

 

D’autres avis en vigueur
Le poste de la SQ, Warden et Frelighsburg ne sont pas les seuls endroits touchés par des avis du MDDEP. À Stanbridge East, la municipalité doit fournir manuellement l’eau potable de la salle communautaire depuis le 11 juin 2010, même constat du côté du Centre de réadaptation de la Montérégie, situé à Brigham.

 

Une résidente du village doit également faire bouillir son eau depuis le 6 octobre 2006, tandis qu’un citoyen de Farnham est pris dans la même situation depuis le 14 juin 2002. À Dunham, les responsables des Jardins de la Terre doivent également faire bouillir l’eau avant la consommation.

 

Du côté de Granby, les résidents et campeurs du camping Tropicana ne doivent pas consommer l’eau directement du robinet depuis le 15 juillet 2010. Ils ne l’ont su qu’en mars dernier. Le dépanneur Ultramar, situé sur la rue Principale à Granby, doit également prendre des mesures particulières depuis le 29 juin 2011. Finalement, le parc de maisons mobiles West Brome et le domaine des érables, deux secteurs de Lac-Brome, sont touchés par un avis d’ébullition depuis 2011.

 

Des avis d’ébullition qui s’étirent
Warden (puits Roy) depuis le 27 mars 2003
Frelighsburg depuis le 10 août 2006
Warden depuis le 27 septembre 2007
Les Jardins de la Terre à Dunham depuis le 9 juillet 2009
Stanbridge East depuis le 11 juin 2010
Le camping Tropicana à Granby depuis le 15 juillet 2010
Le domaine des érables à Lac-Brome depuis le 5 août 2010
Centre de réadaptation de la Montérégie (Brigham) depuis le 27 août 2010
Parc de maison mobile de West Brome depuis le 9 décembre 2011
Chalets des loisirs de Saint-Valérien-de-Milton depuis le 25 janvier 2012

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des