Vague de démissions au Comité Action Tourisme de Dunham

La discorde n’a vraisemblablement pas fini de secouer le village de Dunham. Après des assemblées municipales houleuses qui ont mené à la mise en tutelle de la municipalité, voilà que cinq membres du Comité Action Tourisme (CAT) ont remis leur démission en raison de «mésententes» internes.

 

Six administrateurs, soit Normand Hébert, Guylaine Dubois, Éric Noiseux, Martyn Bouchard et Josiane Racine et Jacques Daneau, viennent de quitter le navire.

 

Les trois membres qui demeurent au sein de l’équipe sont Gaston Chamberland, Linda Chamberland et Suzanne Noiseux. Le conseil municipal est par ailleurs représenté par Marie-Claude Demers.

 

«Dans le cas de M. Daneau, il a remis sa démission pour des raisons de santé. Quant aux cinq autres personnes, on invoque des raisons personnelles. Nous n’en savons pas plus pour le moment», affirme Mme Chamberland.

 

Cette dernière affirme d’ailleurs mal comprendre ce qui s’est exactement passé.

 

«Lors de la dernière assemblée du CAT, ça allait plutôt bien. Tous avaient convenu de travailler dans la même direction, afin d’attirer davantage de touristes à Dunham», a confié Mme Chamberland.

 

Interpellés par le Guide, les membres démissionnaires ont toutefois refusé d’expliquer publiquement la raison de leur départ.

 

«Dans un organisme, il arrive qu’il y ait des mésententes. Il faut alors prendre des décisions», a cependant résumé Normand Hébert.

 

Ce dernier allègue que ces départs ne compromettent pas, pour le moment, la tenue d’activités telle La Clé des Champs, qui attire annuellement de 15 000 à 20 000 visiteurs en deux jours. Le CAT obtient plus de 42 000$ par année de la part de la municipalité. Cet argent est remis à divers événements, dont la Clé des Champs, Nature et Création et la Route des Vins.

 

«J’ai bon espoir que tout se règlera positivement. Il faut tourner la page», philosophe M. Hébert.

 

Élections
Afin de combler les postes vacants, le CAT invite les citoyens de Dunham à une assemblée spéciale qui aura lieu le 29 mars, de 19h à 20h, à l’hôtel de ville.

 

«Nous souhaitons bien sûr que les gens soumettent leurs candidatures en grand nombre. Mais il nous faudrait au moins deux autres personnes afin de poursuivre notre mission», mentionne Mme Noiseux.

 

Le maire Jean-Guy Demers déplore que des «conflits internes» viennent ainsi diminuer les effectifs du CAT.

 

«Je trouve triste que le comité ait perdu des gens aussi compétents, qui ont fait leurs preuves comme bénévoles», dit-il, soulignant que le CAT devrait idéalement compter sur neuf membres, avec un quorum de cinq administrateurs.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments