Un cadeau bien emballé avec le «Noël du campeur»

Les jeunes auteurs et comédiens Julie Daoust et Hugo Turgeon, par leur complicité, apportent un vent de fraîcheur au Théâtre des Tournesols de Cowansville. Leur nouvelle création, «Le Noël du campeur», s’inscrit dans la lignée de «Chez nous c’est chez vous!», qui a connu un bon succès l’été dernier.

La toile de fond est d’ailleurs un peu la même. Alors que l’an dernier un casse-croûte était la potentielle proie d’une acheteuse un peu «ratoureuse», on a affaire cette fois-ci à une municipalité qui souhaite transformer un camping en… porcherie. Certains seront agacés par la ressemblance, mais la formule marche très bien.

Le propriétaire, Gaétan Meilleur- incarné par François-Étienne Paré, qui joue à merveille ce personnage hystérique – doit donc, en compagnie de sa conjointe (Isabelle Drainville) et de deux campeurs (Julie Daoust et François Gadbois) multiplier les démarches pour sauver leur site. Mais une pétillante et séduisante Américaine (Catherine De Sève) tentera de brouiller les cartes subtilement…

Alors que plusieurs théâtres d’été préconisent les punchs et les gags à répétition, le duo Daoust-Turgeon opte plutôt pour une histoire qui se bâtit en douceur. Bien sûr, le ton est comique et même burlesque par moments, mais on mise davantage sur l’ambiance festive et les sourires que les rires en cascades.

Quelques passages musicaux et d’habiles trouvailles au niveau de la mise en scène sauront séduire les spectateurs. Le ton est parfois criard, mais ça ne vient tout de même pas gâcher la soirée. Mission accomplie pour Hugo Turgeon, qui signe également la mise en scène.

Mention plus qu’honorable également à François Gadbois, qui vole souvent le «show» en tant que campeur pessimiste et tourmenté.

Le Théâtre des Tournesols devrait connaître un autre bel été. Amusant et sympathique comme soirée. On n’en demande pas plus!

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des