Des artistes à portée de la main

Le Tour des Arts, qui se poursuit jusqu’à ce dimanche 22 juillet, c’est l’occasion unique de découvrir des artistes et artisans dans leur environnement, là où la magie opère. À chaque année, de nombreux ateliers, situés dans les secteurs de Sutton, Lac-Brome, Bolton et Potton, ouvrent quotidiennement leurs portes. Pourquoi ne pas en profiter?

Lors de ma courte «virée culturelle» samedi dernier, j’ai revu avec bonheur Sanders Pinault, une talenteuse sculpteure, graveure et artiste-peintre de Lac-Brome.

Plusieurs connaissent Sanders par son implication à travers divers projets et événements, notamment au sein de la Ligue d’impro du Village, à Sutton. Mais cette directrice artistique de carrière est avant tout une créatrice sensible qui, loin des projecteurs, adore surprendre et émouvoir.

Dans son atelier du chemin Mill, on y voit des oeuvres fort diversifiées. Pour plusieurs d’entre elles, par contre, Sanders Pinault aime dénoncer le sexisme et la violence faite aux femmes.

«J’aime m’exprimer par l’art, passer quelques messages avec, bien sûr, ma touche personnelle et avec audace», lance-t-elle.

Sanders Pineault adore d’ailleurs le Tour des Arts, un moment unique pour partager sa passion avec le grand public.

«On me pose plein de questions intéressantes sur ma démarche artistique. Et les visiteurs adorent ce circuit, qui fait découvrir de beaux coins de la région», mentionne-t-elle.

Prochaine escale… Sutton Junction. Sur le chemin Mont-Écho, j’ai fait connaissance avec Pina Macku, spécialiste de l’art recyclé.

Chapeaux, bijoux, art décoratif en bois… De quoi perdre la tête, tellement il y a de belles choses à admirer!

Cette artiste d’origine tchèque – et qui parle cinq langues! – a vécu une partie de sa vie en Suisse, avant d’émigrer au Québec, en 1978. En plus de son gîte touristique Pinorama (un véritable havre de paix!), elle donne des cours de réflexologie et de conditionnement physique. Bref, pas de quoi s’ennuyer!

«Le Tour des Arts permet de me faire connaître davantage, dans une ambiance agréable. Ça fait plus de 20 ans que je me consacre à l’art et c’est toujours une passion pour moi», confie-t-elle.

J’ai terminé mon escapade en allant rencontrer Stanley Lake, un des instigateurs du Tour des Arts, dans son petit coin de paradis à Dunkin. Cette fois-ci, c’était davantage pour une entrevue en profondeur, pour JournalLeGuide.com («Personnalité du mois»), mais ce fut encore une fois agréable de revoir ses poteries et pièces décoratives pour jardins.

«Ça va vraiment très bien, les visiteurs sont nombreux. Plusieurs reviennent à chaque année et c’est la preuve que notre concept plait aux gens», atteste-t-il.

Pour en savoir plus sur cet événement culturel annuel: www.tourdesarts.com.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des