Des sentiers qui «marchent» à Sutton

Des sentiers qui «marchent» à Sutton
Patricia Lefèvre

Avec quatre sommets, deux lacs, deux étangs et des paysages bucoliques, le Parc d’environnement naturel de Sutton (PENS) a de quoi charmer les amateurs de plein air. Le réseau de sentiers pédestres, qui accueille plus de 30 000 visiteurs par année, se veut également un outil de sensibilisation à la préservation de l’environnement.

«Le virage écologique, bien entrepris l’an dernier,  continue d’être pour nous une priorité. Avec cinq fois plus de gens qui fréquentent nos sentiers qu’il y a dix ans, on doit maintenir un certain équilibre. L’important n’est pas d’élargir notre réseau de sentiers, qui couvre déjà 82 km de longueur, mais de s’assurer qu’il demeure en bon état», résume Patricia Lefèvre, directrice du PENS depuis janvier dernier.

Afin de bien mettre en valeur du massif du Mont Sutton et garantir un accès public de qualité aux marcheurs, le PENS compte sur la fidélité de ses membres.

«Nous avons actuellement 1200 cartes de membre en circulation, ce qui représente plus de 3000 utilisateurs. Environ 80 % de nos revenus proviennent de l’auto-financement et ce membership important nous assure une belle sécurité», établit Mme Lefèvre.

Cette dernière souligne que la randonnée pédestre représente un atout touristique important pour la région de Sutton.

«La majorité des utilisateurs de nos sentiers sont des villégiateurs, qui profitent de leur week-end pour explorer la nature. C’est en septembre et en octobre que l’affluence est la plus importante», ajoute la directrice du PENS.

Mme Lefèvre est très fière de la diversité des activités, animées par des éco-patrouilleurs avec la participation de collaborateurs de renom. La photo en nature, l’écologie pour les jeunes, l’herboristerie, la santé au quotidien et l’orientation en montagne font partie des thèmes au programme durant l’été.

«Ce n’est pas nécessaire d’être un grand athlète pour apprécier nos activités. Il suffit d’apprécier les beautés du parc et de la nature en général. Il y a d’ailleurs un bel engouement pour notre second Festival des étoiles, qui aura lieu les 10 et 11 août. Eddy Szczerbinski, membre de la Fédération d’astronomes amateurs du Québec, sera entre autres sur place. On pourra identifier avec lui les planètes et les constellations, en plus d’observer les Perséides et dormir à la belle étoile», indique-t-elle.

Une conférence sur la pollution lumineuse aura lieu ce vendredi 10 août, à 19h au chalet alt.840. Le lendemain, à 11h, au chalet alt.520, Martin Aubé parlera des géocroiseurs (astéroïdes qui pourraient nous croiser un jour).

Pour en savoir davantage sur le PENS : www.parcsutton.com ou 450 538-4085.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des