Sutton voit… jaune!

Chers Suttonais, avez-vous aperçu d’étranges créatures jaunes au cours des derniers jours ? Si oui, soyez rassurés. Vous n’avez pas la berlue…

L’équipe de «LesJaunes.tv», une série Web qui conjuguera horreur et comédie dès le début de 2013, a en effet envahi (!) le cœur du village afin d’y tourner plusieurs scènes.

Le stationnement du IGA, la forêt située tout près du Diable Vert, le salon de coiffure La Boucletterie et la rue Pine furent quelques-uns des sites retenus par la joyeuse bande, qui a plus tôt cet été soigneusement repéré les endroits idéaux. Et tout en s’assurant que tout se déroule dans l’harmonie.

La coproductrice Katerine Lefrançois, qui confiait à JournalLeGuide.com en juillet dernier que les paysages et le cachet pittoresque de Sutton furent de grandes sources d’inspiration, se montre fort emballée de son expérience.

«On a eu la chance d’avoir des figurants de tous âges, et très motivés en plus. Et nous avons été si bien accueillis partout !», clame-t-elle.

Il faut dire que le canevas de base, soit l’invasion d’un village en montagne par  des «cerveaux jaunes», fait sourire. Et l’équipe de tournage, formée d’étudiants de l’école de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia, est rodée au quart de tour. Le souci du détail est à son maximum. Il faut parfois, sans préavis, changer carrément de stratégie pour s’adapter à un imprévu ou, comme jeudi soir, pour bénéficier pleinement de l’éclairage naturel du soleil.

Leur enthousiasme a convaincu des comédiens aussi réputés que Micheline Lanctôt et Yves Jacques de collaborer à leur projet.

Fayolle Jean – entre autres le médecin cocasse dans «Km/h» et le comédien dans la récente campagne publicitaire des SuperClubs Vidéotron – a également consenti à participer à «LesJaunes.tv».

«Ce sont des jeunes très dynamiques et avec beaucoup de volonté. J’adore travailler avec eux», confie celui qui interprétera un maître d’hôtel.

Contrairement à ce comédien qui compte 35 ans de métier, la grande majorité des figurants en sont à leur premier passage devant les caméras. C’est le cas de la jeune Camille Panchaud-Lefebvre, de Sutton.

«Il faut être patient car l’attente est parfois longue. Mais c’est vraiment plaisant !», clame celle qui rêve d’être actrice.

Le réalisateur Rémi Fréchette remercie chaleureusement la communauté suttonaise pour sa générosité.

«On a très bien fait d’avoir choisi Sutton parmi les villes où nous tournons la série. La complicité entre notre équipe et les gens qui nous ont aidé s’est installée très rapidement», assure celui qui se montre confiant face au succès de la série Web.

Rémi Fréchette laisse d’ailleurs présager un retour à Sutton sous peu, afin de compléter le tournage. Quelques places de figurants seraient alors disponibles… N’hésitez pas !

Information : figuration@lesjaunes.tv ou par Facebook, Twitter et Viméo.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des