Jeunes en action pour Terry Fox

Par Julie Constantineau
Jeunes en action pour Terry Fox
Quelques élèves impliqués dans la grande collecte de fonds pour Terry Fox

Les jeunes, particulièrement les adolescents, sont souvent dépeints sous un mauvais jour. On s’inquiète de leurs habitudes de vie, de leur français, de leur individualisme et de leur désintérêt pour la politique. Vont-ils si mal ? Sont-ils à ce point désengagés ? Rien n’est moins sûr. À l’école Massey-Vanier, les élèves de 5e secondaire portent à bout de bras un ambitieux projet de collecte de fonds pour la Marche Terry Fox. Ils s’y investissent totalement et font preuve d’une motivation renversante.

La campagne de financement a lieu pour la 15e année à Massey-Vanier. Au départ, c’est l’enseignante d’anglais Holly Gosselin, qui en avait eu l’idée. Cette dernière est aujourd’hui à la retraite, mais la tradition s’est perpétuée et elle revient cette année encore, dans le cadre du cours d’anglais des secondaires 5. Les jeunes ont fixé leur objectif financier. Ils veulent battre le record précédent, établi l’an dernier à 8000$. Pour se faire, ils organisent une multitude d’activités sur une période d’un mois. Vente de muffins, porte-à-porte, emballage dans les magasins, buffets à l’école sur l’heure du midi, concours de danse, de Hula Hoop, rien n’est à leur épreuve. La professeure responsable, Daphne Staples, est tout simplement renversée par l’énergie et le cœur qu’y mettent ses étudiants. «Je ne sais pas si nous atteindrons notre objectif monétaire, mais nous avons déjà battu tous les records en motivation», raconte-t-elle les yeux brillants de fierté.

Buffet à gâteries

Le 20 septembre, sur l’heure du midi, six jeunes sont installés dans le social de l’école secondaire Massey-Vanier. Ils ont monté un buffet à gâteries et procèdent à la vente pendant toute l’heure du dîner. Trois filles et trois garçons qui ne se gênent pas pour interpeller les autres et vanter leurs produits. Visiblement leurs ventes vont bon train, les provisions diminuant à vue d’œil. «C’est vraiment motivant de voir qu’on peut changer la vie de gens qui en ont besoin», affirme Marie-Christine Blanchette, une élève affairée à vendre. «Pour nous c’est un peu un privilège de faire partie de ça. On a hâte d’être en secondaire 5, pour participer au projet et battre le record de l’année d’avant», renchérit sa coéquipière, Samantha Hoobs. «En plus, ça nous permet d’imaginer et d’organiser plein d’activités», conclut Miranda Côté, qui participe aussi à l’activité ce midi-là.

Objectifs

Les élèves poursuivront ces activités ponctuelles jusqu’au 5 octobre prochain, jour de la grande Marche Terry Fox. En cette occasion, ils marcheront jusqu’à la plage du lac Davignon, à Cowansville. Les automobilistes sont invités à klaxonner quand ils les croiseront pour les encourager. Les fonds iront à la Fondation Terry Fox (2/3), à l’hôpital Ste-Justine (1/3) et si jamais l’objectif de 8000$ est dépassé, l’argent excédentaire sera donné au Children’s Hospital. Daphne Staples, l’enseignante d’anglais responsable du projet, a promis de faire des crêpes pour la classe ayant ramassé le plus d’argent et un gâteau si les élèves réussissaient à amasser le montant astronomique de 10 000$.

Pour informations, dons ou implication : (450)263-6660 p.57301

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments