Fraude: nouveau modus operandi

Fraude: nouveau modus operandi

Les fraudeurs ont élaboré un nouveau modus operandi pour réussir à frauder avec une carte de crédit dans Brome-Missisquoi. La vigilance d’un commerçant les a toutefois empêchés d’arriver à leurs fins.

L’imagination des criminels peut parfois être surprenante et une fois de plus, ils en ont fait la démonstration. Les fraudeurs ont élaboré un nouveau modus operandi pour réussir à frauder avec une carte de crédit dans Brome-Missisquoi. La vigilance d’un commerçant les a toutefois empêchés d’arriver à leurs fins.

Les suspects se sont présentés dans une station d’essence à West Brome, vers 11h00, vendredi dernier.

«Une personne a tenté d’effectuer des achats avec une carte de crédit, mais elle a inséré la carte à l’envers dans le lecteur de puce électronique», explique l’agente Aurélie Guindon, porte-parole de la Sûreté du Québec de l’Estrie.

En exécutant cette manœuvre, la personne fait apparaître un message d’erreur sur le terminal. Le client est donc invité à glisser la bande magnétique et à signer le reçu de caisse enfreignant ainsi les contrôles de sécurité qu’offre la puce électronique. «Le contrôle de l’identité du détenteur de la carte est détourné», ajoute la policière.

Malchance pour les suspects, l’employée a vu la manœuvre de l’individu. «Elle a pris la carte de ses mains pour placer la puce dans le secteur, mais le suspect a repris sa carte et a quitté rapidement», enchaîne Aurélie Guindon.

Après le signalement, les policiers ont réussi à localiser le véhicule suspect une dizaine de kilomètres plus loin. Un constat d’infraction a été donné au conducteur, titulaire d’un permis d’apprenti, puisqu’il n’était pas accompagné d’une personne avec un permis valide. Les deux passagers ont été arrêtés par les patrouilleurs parce qu’ils étaient recherchés sur mandat. Ils étaient aussi en bris de condition.

Quant à la tentative de fraude, les policiers ne peuvent pas, pour l’instant, porter des accusations. «La carte de crédit n’a pas été retrouvée. On ne sait pas ce qui est advenu avec. On ne sait donc pas si elle était volée», note l’agente Guindon.

Cette dernière profite cependant de l’occasion pour inviter les commerçants à être vigilants et à observer les manipulations que les clients font avec le terminal afin de s’assurer que les cartes soient insérées correctement dans le lecteur. «L’utilisation exceptionnelle de la bande magnétique devrait toujours être accompagnée d’un contrôle de l’identité du détenteur de la carte», conclut Aurélie Guindon.  

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments