Eau trouble à Bolton-Ouest

Par Josiane Noiseux
Eau trouble à Bolton-Ouest
La décision du conseil municipal de Bolton-Ouest d’effectuer ses propres analyses d’eau sur son territoire fera passer la facture de 1000$ à 10 000$ par année.

Le conseil municipal de Bolton-Ouest vient de montrer la porte de sortie à Renaissance lac Brome (RLB) et à son programme d’analyses d’eau après huit ans de collaboration. La municipalité compte faire cavalier seul en développant sa propre expertise en échantillonnage d’eau. Un choix politique qui cacherait un contrôle de l’information, prétend le comité «Pour un Bolton rural.»

La préservation de l’eau demeure un sujet d’actualité dans ce secteur de la MRC de Brome-Missisquoi. Un travail fait en concertation avec divers intervenants du milieu, dont des citoyens et des organismes comme Renaissance lac Brome depuis des années. Mais voilà que la municipalité de Bolton-Ouest fait volte-face. Lors de la séance du 5 novembre dernier, le maire Donald Badger annonçait le retrait de sa municipalité du programme d’analyse instauré par RLB sur son territoire dès 2013. La municipalité désirerait elle-même réaliser ses propres évaluations sur les cours d’eau arpentant ses terres. Avec la décision vient la facture. Le coût des analyses passerait de 1000$ à 10 000$ par année, et ce, aux frais des contribuables.

Le maire Donald Badger souligne que cette décision résulte du conseil municipal. «Les citoyens de Bolton-Ouest paieraient 5 000$ et la seconde partie serait financée par le Pacte rural de la MRC», soutient M. Badger. Une demande de subvention a été déposée à la MRC, en novembre dernier. Le conseil municipal de Bolton-Ouest est toujours dans l’attente d’une réponse.

Décision justifiable

Dans un avis public paru dans le JournalLeGuide,com du 5 décembre dernier, le maire Badger explique que l’eau provenant des ruisseaux de Bolton-Ouest se déverse dans divers bassins versants de la région (baie Missisquoi et la Yamaska) et dans des cours d’eau du Vermont.

L’élu ajoute qu’une grande partie de l’eau de pluie qui tombe sur le projet controversé du Mont Foster se répand dans le bassin versant de la baie Missisquoi, et non vers Knowlton ou le lac Brome. «Nous ne pouvons pas seulement considérer les expertises du bassin du lac Brome. Par exemple, certains de nos cours d’eau contournent complètement le lac Brome et se déversent dans la rivière Yamaska et le lac Davignon. Les expertises rendues par Renaissance lac Brome ne nous donnent aucune information à propos de ces points d’eau», rappelle le maire de Bolton-Ouest.

Selon le maire Donald Badger, la résolution adoptée par son conseil est tout à fait justifiable si l’on considère le mandat principal de RLB. «Renaissance lac Brome offre un service important, mais sa mission est la protection du lac Brome. En conséquence, elle prend des échantillons d’eau que sur les ruisseaux tributaires du lac Brome. Toutefois, Bolton-Ouest est la source de plusieurs ruisseaux qui coulent en différentes directions vers d’autres municipalités», mentionne M. Badger.

De son côté, le comité Renaissance lac Brome ne croit pas que le choix de l’administration Badger est opportun. «Trois facteurs nous poussent à croire que cette décision n’est probablement pas la bonne. Financièrement, le projet coûtera, au minimum, cinq fois plus cher que ce qu’il en coûte actuellement à la municipalité (Bolton-Ouest) avec le programme de notre organisme. Scientifiquement, depuis 2005, nous collaborons avec des biologistes et des experts en laboratoire afin d’obtenir une qualité dans notre information. On ne peut quantifier des données que sur une longue période. La municipalité de Bolton-Ouest, quant à elle, repart à zéro», mentionne Pierre Beaudoin, secrétaire du Conseil d’administration de Renaissance lac Brome.

Développement du Mont Foster en cause

Renaissance lac Brome, qui regroupe les municipalités de Lac-Brome, Stukely-Sud, le Canton de Shefford et Lac-Brome, veille à offrir un plan d’expertise sur la qualité de l’eau avec l’aide de scientifiques de l’Organisme de bassin versant de la Yamaska et du ministère de l’Environnement, du Développement durable et des Parcs (MDDEP) depuis 2005. Pour Paul Geoffrion, du comité «Pour un Bolton rural», la position du maire Badger et de ses conseillers s’explique mal. «Les résultats sont inscrits dans la banque de données officielle du MDDEP. La cueillette des échantillons d’eau est effectuée par des bénévoles formés à cet effet. En 2012, le programme avait un budget de 20 674$ pour 23 stations d’échantillonnage en tout. Cette année, Bolton-Ouest a fait l’objet de sept stations d’échantillonnage dans les ruisseaux pour un coût total de 1 000$ chargé à la municipalité.»

Selon M. Geoffrion, l’abandon de ce programme par la municipalité de Bolton-Ouest est directement lié au développement du Mont Foster. Ce dernier prétend que le maire Badger souhaite cacher de l’information aux citoyens opposés à ce projet de développement résidentiel.

«Don Badger veut contrôler les résultats pour ne pas dévoiler la détérioration de la qualité de l’eau. L’eau du Mont Foster se déverse directement dans le lac Brome», soutient le citoyen qui s’appuie sur des cartes topographiques. «Le RAPPEL (Regroupement des associations pour la protection de l’environnement des lacs et cours d’eau) a dernièrement fait des analyses. Il constate une importante dégradation de la qualité de l’eau des ruisseaux provenant du Mont Foster. La réalisation, hors norme, de nouveaux chemins sur le mont est néfaste», avance M. Geoffrion qui affirme que le RAPPEL déposera un rapport officiel à ce sujet à la fin du mois de décembre. 

Rappelons que le développement du projet «Domaine Mont Foster», est stoppé à la suite de plaintes logées par des citoyens, en février dernier. Le MDDEP s’est d’ailleurs rendu sur les lieux pour constater l’ampleur des travaux. Sur place, le ministère avait constaté que des travaux de déblaiement, de coupe d’arbres et de dynamitage étaient réalisés sans autorisation. Un avis d’infraction a d’ailleurs été remis au promoteur.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des