Les Typhons: en route vers les Jeux olympiques spéciaux

Par Josiane Noiseux

Les nageurs des Typhons de Cowansville mettent les bouchées doubles par les temps qui courent en vue des prochains Jeux olympiques. L’équipe de natation s’active à l’entraînement pour être fin prête pour cette compétition présentée en juillet prochain à Pointe-Claire.

Entraîné par Jean-Baptiste Nado, coentraîneur-chef de l’Équipe de natation de Cowansville, le club Les Typhons regroupe des personnes vivant avec une déficience intellectuelle. Deux fois par semaine, cinq nageurs s’entrainent au Centre aquatique de Cowansville.

Cédrick Brunelle, âgé de 14 ans, sera l’une des têtes d’affiche de l’équipe lors des Jeux olympiques spéciaux. En décembre dernier, lors des derniers championnats provinciaux à Joliette, le jeune athlète a réussi les meilleures performances individuelles, terminant quatrième au 50 mètres dos et 50 mètres libres. «C’est une performance extraordinaire pour quelqu’un qui n’arrivait pas à franchir 20 mètres en 2011», explique Chantale Belley,  mère du jeune Cédrik.

Prêt pour les Olympiques spéciaux provinciaux, Cédrik compte pratiquer divers types de nage. «Je pratique la «torpille», le «ventre», le «dos», je fais des sauts, des longueurs…», énumère le nageur. «J’ai déjà rencontré Charles Francis quelques fois, lors d’événements. Il me donne des trucs. C’est mon modèle», confie ce dernier.

Au-delà des performances sportives, les retombées psychologiques et sociales des Jeux sont très positives. «Un jour, pendant un entraînement, un nageur de l’équipe a fait une importante migraine. Suffisamment importante pour qu’on l’amène à l’hôpital. Rendu là-bas, couché sur un lit, il m’a regardé et m’a dit tristement «J’ai abandonné l’équipe». Un sentiment d’appartenance très fort s’anime auprès des gens qui font partie de l’équipe», explique Jean-François Doré, instigateur de l’équipe.

Pour soutenir le club, les parents de ces athlètes mettent la main à la pâte afin de récolter les fonds nécessaires pour permettre aux jeunes de compétitionner. «Nous allons amener 25 athlètes provenant de diverses disciplines et dix entraîneurs à Pointe-Claire pour représenter la région de Richelieu-Yamaska. On essaie actuellement d’amasser le plus d’argent possible pour permettre aux jeunes de participer à cette compétition», affirme Mme Belley.

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des