Accrochages en série à Cowansville

Par Josiane Noiseux
Accrochages en série à Cowansville
Sandrine Guérin

Accidents mineurs, collisions et accident mortel. Certains pourraient croire qu’un mauvais sort s’acharne sur la Place du quartier à Cowansville. Comble de malheur, la bâtisse sise aux coins des rues Albert et William a de nouveau été le théâtre d’un accrochage impliquant un véhicule. Un énième incident qui commence à susciter de l’inquiétude chez les commerçants du secteur qui craignent désormais pour la sécurité de leur clientèle.

«Ce qui m’inquiète, ce n’est pas l’espace de stationnement, mais les gens qui se stationnent ici. À plusieurs reprises, par erreur, les gens vont de l’avant au lieu de reculer et ils foncent directement sur la bâtisse. On a déjà vu des blessés très graves. C’est inquiétant et c’est toujours la même histoire qui arrive», explique Sandrine Guérin, propriétaire de Verveine & cie.

Selon l’entrepreneure, près d’une dizaine d’accidents sont survenus dans le stationnement de la Place du quartier au cours des derniers mois. Et aux dires de la femme d’affaires, les accidents impliqueraient régulièrement des personnes âgées au volant.

Rappelons qu’en août 2007, une dame âgée à bord de sa voiture avait accidentellement fauché deux personnes avant de terminer sa course contre le mur de la pharmacie Uniprix située dans la Place du quartier. L’une des deux victimes avait succombé à ses blessures quelques heures après l’accident.

«C’est auprès de la SAAQ (Société d’assurance automobile du Québec) qu’on devrait faire pression et demander à ce qu’il y ait plus de contrôles au niveau des évaluations des réflexes. Je me questionne à ce sujet. Jusqu’à quel point la SAAQ fait des évaluations de la vue? Et l’acuité intellectuelle ne semble carrément pas considérée», déplore Mme Guérin.

Population vieillissante

Au Québec, les personnes âgées représentent un groupe de conducteurs à ne pas négliger. En 2011, 228 519 permis de conduire ont été livrés par la SAAQ à des gens âgés entre 75 et 84 ans, 27 420 chez les 85-89 ans et 4 405 attestations chez les 90 ans et plus.

«En 2012, la SAAQ a suspendu 863 permis de conduire de conducteurs âgés de 75 ans et plus. 4039 personnes ont renoncé d’elles-mêmes à leur permis de conduire. Il faut aussi noter qu’en 2012, 38 310 conducteurs âgés ont vu leur permis renouvelé sans condition et 62 769 personnes ont vu leur permis renouvelé avec condition», mentionne Gino Desrosiers, relationniste pour la Société de l’assurance automobile du Québec.

Selon M. Desrosiers, les statistiques cumulées par la SAAQ ne sont pas alarmantes. Le nombre d’accidents impliquant des personnes âgées reste stable et n’est pas plus élevé que les accidents chez les jeunes âgés de 24 ans et moins. Or, le portrait des statistiques pourrait changer d’ici quelques années.

«La population est vieillissante et les baby-boomers sont nombreux. D’ici quelques années, il y aura plus de personnes âgées sur les routes du Québec. Peut-être que ceci va changer les statistiques, mais il est encore trop tôt pour confirmer ceci», indique M. Desrosiers.   

La SAAQ travaille également en étroite collaboration avec les médecins du Québec afin de les impliquer dans le processus de prévention lors d’un renouvellement d’un permis de conduire pour une personne du 3e âge. «Généralement, les gens ont confiance en leur médecin de famille. En sensibilisant les médecins aux précautions à prendre et aux réalités, ils ont plus tendance à être attentifs et à en parler avec leurs patients», ajoute le porte-parole de la SAAQ. 

Des examens médicaux et des tests de la vue sont imposés aux conducteurs âgés de plus de 75 ans.

 

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments