«Une compagnie de broche à foin» – François Bonnardel

«Une compagnie de broche à foin» – François Bonnardel
François Bonnardel a profité de son passage dans la région pour faire un arrêt à Nantes

«Il n’y a pas de mots. Imagine le pire film de guerre et c’est encore pire». Devant le désastre qu’il a sous les yeux à Lac-Mégantic, le député de Granby, François Bonnardel, ne mâche ses mots. Il trouve inconcevable que l’entreprise Montreal Maine and Atlantic Railway  (MMA) continue à exploiter les chemins de fer 72 heures après les événements.

«C’est un mélange de tristesse et de colère. Tristesse pour toutes ces personnes qui ont perdu des proches, colère parce qu’on voit la compagnie qui est complètement absente. Ça m’écoeure, t’as pas idée», lance François Bonnardel, en entrevue au GranbyExpress.com, lundi après-midi.

En descendant à Lac-Mégantic, le député a tenté de comprendre les événements. Il a donc communiqué avec des gens de Farnham où il a appris une nouvelle qu’il juge étonnante. «Ils m’ont confirmé à mon grand étonnement que la gare de triage, 72 heures après une catastrophe majeure, on a du transport de matière dangereuse. Pour moi, c’est inconcevable», dit-il.

Il demande donc le retrait immédiat du permis de MMA. «Le fédéral doit rapidement retirer le permis de cette compagnie pour ce qui est du transport pour s’assurer que le réseau soit sécuritaire. Après ça, on leur donnera la permission de continuer le transport. Mais là, il faut sécuriser le réseau, rassurer les Québécois, rassurer les gens de notre région qui voient passer quotidiennement ces trains de la mort», indique François Bonnardel.

Une compagnie de broche à foin

Le porte-couleur de la Coalition avenir Québec (CAQ) indique que les députés et ministres ont le pouvoir d’interpeller le fédéral. «C’est ce que je dis au ministre Denis Lebel. Le gouvernement doit se pencher sur la pire catastrophe que le Canada a connue sur son réseau ferroviaire. Et le gouvernement doit se demander comment ça se fait qu’une compagnie continuer d’opérer quand on sait que le réseau est désuet et qu’on sait qu’on a affaire à une compagnie de broche à foin. Quand on appelle les autorités à Farnham et qu’on sait qu’il y a des déraillements toutes les semaines, je m’excuse, mais ce n’est pas normal que ce soit business as usual 72 heures après les événements», s’indigne François Bonnardel.

Le député du Granby ne mâche pas ses mots lorsqu’il est question de la compagnie MMA et de son absence remarquée. «Que ce soit pour un écrasement d’avion ou un paquebot qui s’échoue, n’importe quel chef d’entreprise serait venu dans cette ville où la catastrophe a lieu. Qu’il soit anglophone, on peut comprendre, mais qu’il vienne s’expliquer avec un traducteur. C’est un échec monumental en termes de communication. C’est incroyable. C’est une compagnie de broche à foin», reconnaît Bonnardel. MMA a d’ailleurs fait grandement jaser lundi avec la publication d’un communiqué de presse en français… traduit avec les lacunes que comporte Google Traduction. 

Des histoires incroyables

Lors de son passage à Lac-Mégantic, en compagnie du chef de la CAQ, François Legault, François Bonnardel a entendu des histoires qui sortent d’un film hollywoodien. «Les gens ont des histoires. Il y a un gars qui me racontait qu’un de ses chums est sorti du Musi-Café. Il a embarqué dans sa voiture et il y a la coulée d’huile qui est arrivée près de son auto. Il y avait un gars dans sa voiture de l’autre bord de la rue. La coulée est arrivée en dessous et l’huile a explosé. Ce sont des histoires complètement débiles. Voit le pire des films de catastrophe et c’est ici», résume M. Bonnardel.

Ce dernier indique que les gens ne réalisent pas encore la tragédie. «Il y a tellement de gens qui cherchent et qui savent qu’il y a sûrement des pertes de vie, mais qui ne peuvent rien confirmer. Ça va être long. C’est ça qui est triste».

S’il n’a pu survoler la zone sinistrée, il indique qu’il en a vu assez avec les images diffusées aux réseaux de télévision. «Le site est tellement carbonisé que le travail des coroners et de la police va être extrêmement difficile.»

François Bonnardel a profité de son passage dans la région pour faire un arrêt à Nantes, à une dizaine de kilomètres de Lac-Mégantic. Il a photographié un wagon sur un rail parallèle. «Tu vois très bien la pente descendante vers Lac-Mégantic», dit-il.

Sur une note plus positive, il félicite le gouvernement pour sa prise en charge de l’événement. «Le gouvernement a bien fait ça. La Croix-Rouge et l’Armée du Salut sont ici. C’est fantastique de voir la solidarité. Mon cœur bat avec les gens du Lac-Mégantic. Les Québécois ne font qu’un derrière les gens de Lac-Mégantic pour les supporter aujourd’hui», conclut-il.

 

Partager cet article

1
Leave a Reply

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
trackback

[…] fantôme a dévalé une pente «énorme» MMA Railway – « Compagnie irresponsable » « Une compagnie de broche à foin » – François Bonnardel Une manœuvre fatale, selon le PDG de Rail […]