Populaire le transport collectif

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Populaire le transport collectif
Julie Langevin

Les citoyens de Brome-Missisquoi sont de plus en plus nombreux à recourir au service de transport collectif de la MRC de Brome-Missisquoi. Leur nombre a été multiplié par 2,7 en un an, passant de 124 en 2011 à 338 en 2012.

«C’est encourageant, car nous n’offrons pas nécessairement beaucoup de nouvelles routes», signale la directrice du service, Julie Langevin.

Au dire de cette dernière, de plus en plus de travailleurs utilisent le service sur une base quotidienne (à l’année ou pendant plusieurs mois consécutifs) ou sur une base régulière (trois jours/semaine par exemple). L’augmentation du nombre d’utilisateurs occasionnels (une fois par semaine, une fois aux deux semaines, etc.) contribue également à faire grimper les statistiques.

«L’augmentation est particulièrement marquée chez les 19 à 40 ans, où  le nombre d’usagers a été multiplié par quatre (132 contre 32) en un an», ajoute la directrice du service.

Le nombre de déplacements suit la même tendance (5 728 en 2012 contre 4 329 en 2011). Les voyages à l’intérieur d’une même municipalité sont tout spécialement à la hausse à Cowansville (1319 versus 724), Farnham (841 versus 104), Sutton (538 versus 290) et Bromont (442 versus 246).

Transport adapté

Le service de transport adapté comptait 735 usagers en 2012, soit 64 de plus que l’année précédente. La moitié de cette clientèle a eu recours aux véhicules de la MRC au moins une fois durant les douze derniers mois.

Les usagers du transport adapté se caractérisent par leur âge avancé (333 ont 80 ans et plus), un problème de mobilité (306 se déplacent en fauteuil roulant) ou une déficience intellectuelle (clients du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle – CRDI et membres du Club des personnes handicapées de Farnham et Brome-Missisquoi).

Malgré une augmentation du nombre d’usagers, le service de transport adapté connait une baisse d’achalandage depuis quelques années (52 431 déplacements en 2009, 51 477 en 2010, 51 183 en 2011 et 47 666 en 2012)

«Le nombre de déplacements au CRDI a diminué de 2 300 en un a à la suite d’une restructuration. Durant la même période, on note une baisse de 700 déplacements au Club des personnes handicapées et de 600 dans les centres de jour des CHSLD», résume Mme Langevin.

Cette dernière signale toutefois que les chiffres sont parfois trompeurs…

«Un usager qui fréquente l’atelier du CRDI peut prendre l’autobus deux fois par jour, 220 jours par année. Ça fait beaucoup de déplacements pour une seule et même personne», explique-t-elle.

 

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments