Le combat d’un homme de coeur

J’aimerais souligner le travail extraordinaire de Carl Girard, directeur de la SPA des Cantons ainsi que son équipe. Cet homme a ouvert la SPA il y a quelques années en faisant le choix de ne pas faire d’euthanasie et avec comme but d’éradiquer les usines à chiots de sa région et de conscientiser les propriétaires d’animaux à prendre leurs responsabilités.

Par Brigitte Beauchamp

Ce choix fait en sorte qu’en ce moment ils vivent des difficultés financières car ils ont beaucoup d’animaux. Ils font des levées de fonds, des activités, ont des bénévoles et des travailleurs qui travaillent d’arrache-pied pour s’occuper des animaux et qui essaient de leur trouver un foyer. Je suis leurs activités depuis près d’un an sur Facebook et ils n’arrêtent pas. J’ai peur qu’ils ferment ou qu’ils doivent se résigner à euthanasier les animaux par manque de ressources.

Je trouve dommage que les municipalités et le gouvernement n’offrent aucune aide financière pour ces établissements et que les propriétaires qui abandonnent leurs animaux laissent à cet organisme toute la responsabilité du soin de ceux-ci. Il est temps je crois de mettre en place certaines règlementations au Québec afin de mieux encadrer la vente d’animaux domestiques et arrêter ce fléau.

M. Girard se bat constamment et a le courage de ses opinions et de ses convictions mais j’ai peur qu’avec le temps et avec tous les refus qu’il subit, il cesse ce combat par manque de soutien des autorités. Il fait partie de ces gens qui osent faire quelque chose mais allons-nous le laisser tout seul dans sa quête?

 

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des