Lettre ouverte de Sylvie Beauregard

Par Josiane Noiseux
Lettre ouverte de Sylvie Beauregard
Hôtel de Ville de Cowansville

J’aimerais réagir aux propos de M. Guy Patenaude, candidat à la mairie de Cowansville, publiés le 8 octobre  dans La Voix de l’Est et dans le Journal Le Guide du 9 octobre dernier.

Dans ces articles M. Patenaude faisait mention du peu de pouvoir qu’avaient les conseillers municipaux. Ayant siégé  sur le même conseil que M. Patenaude pendant 4 ans, mon expérience est bien différente.

Mon rôle de conseillère a été  d’abord d’être le lien entre les citoyens et l’administration municipale.On m’a confié plusieurs dossiers dans lesquels je me suis impliquée et engagée afin de contribuer au développement de ma municipalité. Je crois avoir bien mené mes dossiers. Au cours de mon mandat, j’ai pu très librement exprimer mes opinions, faire valoir mes points de vue et influencer les décisions autour de la table.   J’ai  utilisé mon leadership et mon pouvoir d’influence pour mener à terme mes dossiers et ceux discutés lors de nos sessions de travail. 

Je n’ai jamais perçu qu’on influençait mes positions et mes décisions. Je crois qu’une municipalité, comme toute autre organisation, doit avoir un leader à sa tête pour orienter et poursuivre une vision. Quel plus bel exemple que la mairesse de Lac Mégantic! J’ai pris la place qui me revenait, en aucun temps je n’aurais accepté de faire du temps et du présentéisme.  Être en poste de conseiller ne signifie pas uniquement d’être présent à des rencontres, c’est prendre connaissance des dossiers, questionner afin d’obtenir des précisions, c’est prendre part aux discussions et influencer pour ce qu’on croit être la meilleure décision.  

Je suis particulièrement fière de mes réalisations pour un premier mandat. J’ai travaillé particulièrement sur les dossiers de la sécurité publique, la politique familiale et aînés, la planification stratégique, le dossier des ressources humaines et d’autres. 

Et vous,  M. Patenaude qu’avez-vous fait ? Vous mentionnez, avoir tenu des rencontres de quartier et encouragez à embellir les propriétés pour le concours des maisons fleuries, dossier que vous avez refusé pour l’ensemble de la ville. Vous avez mentionné «  ne  pas vouloir travailler avec le conseil en place ».  Moi, non plus je ne veux ne pas travailler avec vous.

Réélue sans opposition comme conseillère municipale, je souhaite travailler au cours des prochaines années avec des gens qui ont à cœur le développement de la municipalité, et ce pour l’ensemble des citoyens.

 

Sylvie Beauregard

Conseillère municipale Cowansville

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des