Des maillages sous diverses formes

Par Josiane Noiseux
Des maillages sous diverses formes
L’OSBL Couleurs Urbaines

Le processus d’acquisitions d’œuvres d’art diffère d’une institution publique à une autre. De leur côté, les administrations des villes de Granby et de Cowansville détiennent chacune leur façon pour soutenir l’art local.  

À Granby, une politique culturelle et un pan d’action culturel ont été adoptés par la Ville il y a déjà quelques années.

«L’une de nos actions est de fonder une collection d’œuvres d’art. À ce moment-ci, cette action n’est pas encore réalisée», explique Patrice Faucher, coordonnateur du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Granby.

«Pour l’instant, nous avons un programme de soutien aux jeunes artistes qui accorde des bourses de 500$ à 3000 $. Nous fonctionnons par appel de candidature», ajoute ce dernier.

Le cabinet du maire organise aussi, annuellement, un appel aux artistes granbyens, afin de faire l’acquisition d’une œuvre qui sera reproduite sur des cartes de souhaits.

«Nous allons former un comité afin d’élaborer la collection d’œuvres d’art. Ce comité va réfléchir afin de définir quel est le but de cette collection. Où s’arrête et où commence l’achat d’œuvre. Un montant devra également être réservé dans les budgets municipaux et être approuvé par le conseil», souligne M. Faucher.  

La municipalité a récemment inauguré le Centre culturel France-Arbour. Inspiré par le programme du ministère de la Culture et des Communications, un concours d’intégration d’œuvre d’art avait été lancé aux artistes granbyens, lors de l’aménagement du bâtiment municipal. Le sculpteur John Fredy Rivas Gomez a remporté le fameux concours et a procédé à l’installation de son œuvre en juillet dernier.

Des acquisitions grâce au mécénat

Le Musée Bruck, géré par la Ville de Cowansville, détient sa propre collection d’œuvres depuis des dizaines d’années. Le musée cowansvillois organise des expositions composées d’artistes professionnels. Quant à la bibliothèque municipale Gabrielle-Giroux-Bertrand, elle présente des œuvres d’artistes émergents et locaux.

La Ville de Cowansville ne débourse aucune somme pour l’acquisition d’œuvres d’art, exposée dans les lieux publics. Or, un comité indépendant, composé des gens d’affaires de la municipalité, sélectionne une œuvre chaque année.

«Les œuvres sont financées par des dons. Les membres du comité vont chercher des mécènes pour récolter les fonds nécessaires», explique Alain Dion, directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la Ville de Cowansville.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments