Le footballeur cowansvillois Simon Proulx vole la vedette

Par Richard Hamel
Le footballeur cowansvillois Simon Proulx vole la vedette
Simon Proulx a été nommé meilleur joueur offensif

Joueur par excellence, meilleur joueur offensif, meilleur joueur des unités spéciales… Le Cowansvillois Simon Proulx a littéralement volé la vedette lors de la soirée Méritas des Géants vendredi dernier, au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean.

Une des pièces maîtresses de l’offensive de l’équipe de football du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, le receveur de passe et botteur complète ainsi de belle façon son séjour chez les finalistes du Bol d’or.

Ces trophées s’ajoutent aux honneurs que le Réseau du sport étudiant du Québec lui a décernés à l’issue de la saison, alors que l’athlète originaire de Cowansville recevait le titre de joueur offensif par excellence de la division 2 de la Ligue collégiale et une nomination au sein de l’équipe d’étoiles.

Il faut dire que le numéro 82 des Géants a connu toute une saison, captant 72 passes pour des gains de 1273 verges, un record du circuit collégial.

Simon Proulx a inscrit huit touchés en plus de réussir six placements en neuf matchs. Il a dominé la ligue au chapitre des bottés d’envoi avec 49 et du nombre de verges avec 2296.

Le vétéran de trois saisons avec la troupe johannaise s’est dit très satisfait de ses performances, tant sur le plan individuel que collectif.

Il place son record de verges de gains par la passe parmi ses plus belles réalisations cette saison. «Notre victoire en demi-finale a aussi été un grand moment et bien sûr notre participation au Bol d’or. Tout sportif rêve de jouer une finale. Ce fut une belle expérience», affirme Simon Proulx.

Les Géants, rappelons-le, ont subi une défaite de 35 à 20 aux mains des Titans de Limoilou lors du Bol d’or présenté le 16 novembre à Chicoutimi.

Des Dragons aux Géants

Natif de Cowansville, Simon Proulx s’est lancé dans le football à son arrivée à l’école secondaire Massey-Vanier. Après ses deux premières saisons avec l’équipe cadette des Dragons où il a évolué comme receveur de passe et quart-arrière, il a joint la formation juvénile au cours des trois années suivantes.

Souhaitant poursuivre sa carrière dans les rangs collégiaux, il a opté pour le Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu en 2011, l’année marquant l’entrée en scène d’une équipe de football au Cégep Granby-Haute-Yamaska. «Mon entraîneur avec les Dragons, Jacques Girard, m’a un peu poussé pour choisir Saint-Jean…»

Pour Simon Proulx, les Géants ne représentaient pas l’inconnu. «J’avais eu l’occasion d’assister à des camps avec les Géants. J’ai bien aimé l’esprit d’équipe. Et à mon arrivée, tout le monde m’a bien accueilli», mentionne-t-il.

Avec la présence de plusieurs vétérans, Simon Proulx n’a pas vu beaucoup d’action à sa première saison, se contentant du rôle de botteur. L’année suivante, il a eu la chance d’attraper quelques ballons lors des derniers matchs du calendrier.

Mais c’est à l’automne 2013 qu’il a véritablement sorti de l’ombre. «J’ai amélioré ma force et ma vitesse. Mais c’est surtout le fait que les entraîneurs m’ont fait confiance», dit-il, ajoutant qu’il doit une part de ses succès à Philippe Leduc, entraîneur des receveurs de passe chez les Géants.

Avec la saison qu’il vient de connaître, Simon Proulx est un joueur convoité par les universités. En cette période de recrutement, quelques équipes sont intéressées à ses services, notamment le Rouge et Or de l’Université Laval et le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. «Je me donne  jusqu’au 15 décembre pour prendre ma décision.»

L’athlète de 19 ans, qui complète ses études en sciences humaines au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, prévoit s’inscrire au programme d’éducation physique à l’université.

Partager cet article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments