Un Cowansvillois dans l’ombre du retour de Lucian Bute

Photo de Ghyslain Forcier
Par Ghyslain Forcier

BOXE. Le Cowansvillois d’origine Roch Proteau joint l’entourage de Lucian Bute, moins de trois mois avant le prochain combat de l’ancien champion. Les deux hommes, qui ont scellé leur collaboration il y a quelques semaines, s’activeront dans le but de permettre au Roumain de regagner les sommets de la boxe mondiale. Le travail de conditionnement physique, déjà amorcé, annonce de beaux jours selon Proteau, également entraîneur de crossfit.    

Les deux hommes s’entraînent cinq fois par semaine au gym de Proteau, le Crossfit Pro1, dans l’arrondissement Notre-Dame-de-Grâce à Montréal. Leur association remonte à plusieurs séances, mais elle a été dévoilée vers la fin de la semaine dernière. Ainsi, après un essai fructueux d’une quinzaine de jours, Bute a décidé d’aller de l’avant avec Proteau. «J’ai identifié les priorités et les points à travailler. L’essai s’est très bien passé et il a eu d’excellents résultats très rapidement», explique le Cowansvillois, sans s’étendre sur les faiblesses ciblées et la série d’exercices proposés. Proteau avait également eu un court mandat dans la préparation de Bute avant son dernier combat contre Jean Pascal.  

Son horaire chargé lié à ses engagements multiples, entraîneur et athlète de crossfit, en plus de la gestion de son gym, fait en sorte qu’il se montre pointilleux quand vient le temps de collaborer. «J’ai dû refuser d’entraîner une quarantaine d’athlètes au cours des derniers mois», énonce-t-il. Mais le boxeur, au charisme indéniable, est dans une classe à part. «Lucian, c’est tellement une belle personne, que je n’ai pas été capable de lui dire non. C’est quelqu’un qui a un impact positif sur tout le monde qui l’entoure, donc ça m’intéresse de lui donner le meilleur de ce que j’ai.»

La connexion GSP

C’est en agissant comme partenaire d’entraînement de Georges Saint-Pierre, au sprint et en gymnastique notamment, que les premières bases du partenariat avec Lucian Bute ont été jetées. «J’ai un bagage au niveau du yoga qui peut être intéressant pour certains athlètes, au niveau de la flexibilité et de la respiration, et c’est ce qui m’a amené à travailler avec GSP», détaille Proteau. La bonne relation qui coexiste entre les deux athlètes de haut calibre —ils se sont entraînés ensemble à maintes reprises— aura permis d’inclure Roch Proteau dans la préparation du retour du boxeur roumain.  

Remonter la pente

L’association entre Bute et Proteau fait partie de l’ensemble des moyens visant avant tout à marquer le retour en force du boxeur de 34 ans, ancien champion du monde des super-moyens de l’International Boxing Federation (IBF), et dont le dernier combat, une défaite par décision unanime des juges contre Jean Pascal en janvier, en a laissé plusieurs sur leur faim. S’en est suivi une importante réorganisation des membres qui composent son équipe. Selon Proteau, Bute a déjà retrouvé beaucoup de l’aplomb qui l’a conduit vers les plus hauts sommets. «Il va surprendre tout le monde avec sa condition physique».

Nouveau départ 

Lucian Bute a par ailleurs dévoilé l’identité de son nouvel entraîneur, après s’être séparé, d’un commun accord, de Stéphan Larouche. Freddie Roach en a fait son poulain, une décision saluée par les experts. Le populaire coach a notamment collaboré avec les légendes de la boxe Oscar de la Hoya et Manny Pacquiao. Bute doit remonter dans le ring le 6 décembre prochain à Montréal. Son opposant n’est toujours pas connu. Il s’envolera vers Macao en Chine au début du mois d’octobre, puis vers Los Angeles pour peaufiner sa préparation. Il devrait alors être «au top de sa forme», selon Proteau. «Il sera beaucoup plus explosif et beaucoup plus fort. La confiance que ça va générer devrait l’emmener loin», assure-t-il.    

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des