Une partie de hockey pour soutenir Alexi Cordeiro-Beaupré

Une partie de hockey pour soutenir Alexi Cordeiro-Beaupré
Les joueurs de niveau Bamtam de l'aréna de Bromont s'affronteront lors d'un match amical le 13 décembre prochain en guise de soutien pour leur coéquipier Alexi-Cordeiro Beaupré qui a été victime d'un AVC.

SOLIDARITÉ. Alexi Cordeiro-Beaupré joue au hockey comme bien des jeunes Québécois. En octobre dernier, lors d’une pratique avec son équipe bantam A de Bromont, l’univers du hockeyeur bascule. Sa circulation sanguine devient anormale et il s’effondre. Le verdict? L’adolescent de 13 ans venait d’être victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Pour lui venir en aide, ses coéquipiers vont s’affronter dans le cadre d’un match amical, ce samedi 13 décembre, dès 12h30, à l’aréna de Bromont.

Le 16 octobre dernier, à l’aréna de Bromont, un médecin se prépare à jouer lorsqu’il entend des cris en provenance de la surface de jeu. Ce dernier saute alors sur la glace et constate l’urgence de la situation. Le jeune Alexi est en détresse.

Jacob et Philip, deux jeunes joueurs, étaient aux côtés d’Alexi à ce moment-là. «On lui disait de se relever, on pensait qu’il niaisait. Quand on a vu que c’était sérieux on ne savait plus quoi dire», expliquent-ils.

Le jeune hockeyeur a été transporté d’urgence à l’hôpital de Granby. Pour finalement être rapidement transféré à Sainte-Justine en raison de son état, affirme son entraineur, Jean-François Coutu.

Sauvé in extrémis, Alexi Cordeiro-Beaupré, qui porte le numéro 33, est désormais suivi dans un centre de réadaptation physique durant la semaine. «Son côté gauche est paralysé et il est capable de faire quelques mouvements, explique la porte-parole de la famille, Pamela Bouthillier.

Comme son état est stable, Alexi peut passer ses week-ends à la maison.»

Depuis l’évènement, les parents d’Alexi restent à son chevet. «Ils ont arrêté de travailler pour rester près de lui. La mère vient de reprendre le travail à temps partiel. Le père y pense», explique Pamela Bouthillier.

Alexis a un frère, Damien, 15 ans. Lui aussi a besoin de soutien. «C’est un jeune garçon tranquille et brillant. Il trouve ça difficile, mais il n’en parle pas trop», assure Mme Bouthillier.

Afin d’aider les parents à payer les frais de transport, le loyer à Montréal et les dépenses connexes, Pamela Bouthillier a décidé de mobiliser les troupes par la campagne <I>Levons Alexi!<I>.

«J’étais sous le choc lorsque je l’ai appris. Je suis également mère de deux jeunes garçons. Je veux vraiment leur montrer que nous sommes avec eux, ça me tient à cœur», dit-elle avec émotion.

Un joueur modèle

«Alexi est un petit gars très positif et toujours souriant. C’est un bon joueur de hockey avec une belle attitude. C’était un modèle pour tous les joueurs», assure l’entraineur-chef des Rockies.

Les joueurs bantam de l’aréna de Bromont ont tous été ébranlés, pense l’entraineur. «La première semaine qui a suivi le drame, disons que le moral était très bas. Cependant, il y a deux semaines, Alexi est venu nous voir jouer à Waterloo. On a peut-être perdu, mais de voir Alexi a redonné tellement d’énergie à l’équipe», constate Jean-François Coutu.

«C’était tellement beau à voir. Après le match, tous les joueurs sont passés devant Alexi qui était dans l’estrade. Ils ont donné une tape dans la vitre et Alexi a levé son bras droit pour les saluer. En guise de remerciement, j’imagine. C’était plus qu’émouvant», rajoute-t-il.

Le chiffre 33 est désormais affiché partout à l’aréna de Bromont.

Samedi prochain, tous espèrent voir le joueur modèle qui porte le numéro 33 dans les estrades.

Une famille de hockey

La famille Cordeiro-Beaupré est omniprésente à l’aréna de Bromont. Le père, Daniel Beaupré, est entraîneur adjoint avec les Rockies bantam A. La mère, Emy Cordeiro, voit au fonctionnement des cliniques de patinage pour les jeunes joueurs de hockey. Et le grand frère d’Alexi est également un joueur de hockey.

Le 13 décembre prochain, les coéquipiers d’Alexi s’amuseront lors d’un match amical à 12h30. Un dîner suivra la partie dans le hall d’entrée de l’aréna. «Ce que je demande, c’est un coût minimum d’entrée de 30$. L’important toutefois, ce n’est pas l’argent. Ce qui importe, c’est le soutien moral. On veut montrer qu’on est là pour la famille et pour Alexi qui devra traverser dans les prochaines semaines de dures épreuves», affirme Mme Bouthillier.

Pour avoir davantage d’informations sur le match amical et la campagne Levons Alexi: 450 531-6116.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des