Une coopérative de Dunham rafle une bourse de 10 000 $

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Une coopérative de Dunham rafle une bourse de 10 000 $
Anne-Sophie Tardif et Rachelle Dionne  Raymond

CULTURE BIOLOGIQUE – La coopérative des Jardins du pied de céleri, de Dunham,  a obtenu la bourse d’accompagnement à la relève agricole de la MRC de Brome-Missisquoi, hier à Saint-Hyacinthe, lors des journées Agri-vision.

Anne-Sophie Tardif, 28 ans de Frelighsburg, fait équipe avec le Cowansvillois Maxime Girouard-Lapointe, 29 ans et sa conjointe Rachel Dionne-Raymond, 34 ans,  au sein de la coopérative de solidarité des Jardins du pied de céleri.

Depuis 2013, le trio cultive 35 légumes et fines herbes biologiques  sur une parcelle de terre de quatre acres en location, située en bordure de la route 202, à la sortie ouest de Dunham.  Leurs produits sont principalement vendus sous forme de paniers bios (70 %), ainsi que dans les épiceries spécialisées, les magasins d’aliments naturels et au marché de solidarité de Cowansville (30 %).

Les coopérants travaillent actuellement à la construction d’une serre pour la production de semis et la culture de verdures qui devrait être fonctionnelle dès le printemps prochain. Ils songent également à l’ajout d’un kiosque qui leur permettrait de vendre leurs produits à la ferme à l’été 2015.

Anne-Sophie (baccalauréat en agronomie de l’Université MCGill), Rachel (DEP en horticulture du Jardin botanique de Montréal) et Maxime (DEP en infographie de l’école Massey-Vanier) ont tous les trois travaillé dans des fermes bios de la région. La coop peut également compter sur le soutien de trois membres de soutien, Bernard Bélanger, Jocelyn Darou et Michel Raymond, qui possèdent une solide expertise en gestion et en mécanique.

Trois autres exploitations agricoles de Brome-Missisquoi étaient en lice pour l’obtention de la bourse de 10 000 $. Il s’agit du maraîcher biologique Au jardin d’Édem, une entreprise d’East Farnham spécialisée dans la culture de légumes de l’Afrique de l’ouest,  de Jus et compagnie, une entreprise de Bromont s’adonnant à la culture biologique de la rhubarbe et la production d’un jus artisanal à base de rhubarbe, et du vignoble Le Domaine perdu, de Sutton, maintenant opéré sur une base locative par deux jeunes Cowansvillois possédant une solide expertise en viticulture.

Autres répiendaires

Dix autres bourses de 10 000 $ ont été attribuées à de jeunes entreprises de la Montérégie-Est à l’occasion des journées Agri-vision.

La bourse de la MRC de la Haute-Yamaska est décernée à la ferme Les Petits fruits du clocher, une entreprise de Sainte-Cécile-de-Milton spécialisée dans la culture de la camerise – un petit fruit de couleur bleue s’apparentant au bleuet –alors que la bourse de la MRC de Rouville revient aux Écuries Prospek, de Saint-Mathias-sur-Richelieu. Sa propriétaire, Khristine Picotte, entreprend un projet d’élevage de chevaux de qualité et de générique supérieures destinés aux compétitions internationales.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des