Maison Robinson:  les autorités municipales ont manqué le bateau!

Maison Robinson:  les autorités municipales ont manqué le bateau!

Nous venons d’assister à la dernière réunion du conseil de ville de Cowansville et nous pensons que pour le projet de refonte du plan d’urbanisme, les autorités municipales ont «manqué le bateau» et une belle occasion de prendre le pouls de leur population vis-à-vis de ce plan!  

Lettre ouverte

Comme bien des citoyens, nous avons eu écho de la refonte de ce plan d’urbanisme et du projet Robinson, et nous nous disions qu’il était impossible que la population de Cowansville refuse un projet d’une telle envergure avec des retombées sociales et économiques si importantes pour la municipalité! À quand remonte un investissement semblable dans notre ville, avec la création de nouveaux emplois et de telles retombées économiques pour la ville et les commerces locaux?

Dans le respect des normes environnementales, nous pensons que le projet Robinson sur la rue Principale est l’endroit propice à la construction d’une maison de retraite.

Étant natifs de Cowansville, nous avons travaillé et investi dans notre ville, et si nous étions plus jeunes, nous n’hésiterions pas un seul instant, à investir à nouveau corps, âme et argent dans un tel projet.

Au fil des ans, des investisseurs locaux ont travaillé avec la ville et les citoyens afin de développer Cowansville. D’autres, venant de l’extérieur, sont arrivés avec les mêmes objectifs pour le bien de notre communauté. Malheureusement, on commence à voir depuis quelque temps, des gens qui viennent s’établir ici dans l’optique de quitter la «grande ville» pour être à la «campagne». Pour ces gens-là, la «campagne», c’est le statu quo, le «pas dans ma cour». Comme toujours, la solution est probablement entre les deux. Pour que la ville et les citoyens puissent retirer un bénéfice de tout cela, il vaudrait mieux, garder notre énergie pour bâtir l’avenir, en faisant peut-être certains compromis, plutôt que de vouloir réécrire le livre des règlements municipaux et s’assurer que plus rien ne se passe.

Nous sommes certains que dans cette refonte du plan d’urbanisme, le conseil de ville n’a pas reçu l’aide de la population dont il avait besoin, mais il aurait dû malgré tout le mener à terme. La Commission Municipale du Québec (CMQ-65573) a même jugé que le processus de consultation avait respecté les règles établies. Il est important pour des élus, quels qu’ils soient, de voir plus loin que leur simple réélection, il leur faut aussi avoir, la volonté de faire avancer la ville, de la vision et du leadership.

Est-ce que 677 citoyens peuvent devenir garants de la destinée de notre ville? Ce n’est pas le bon message à envoyer aux investisseurs. Le message qu’on doit leur envoyer, si l’on veut avoir des retombées économiques et sociales pour notre ville, c’est que les nouveaux projets qui respectent les règles établies sont les bienvenus, et si le projet Robinson respectait ces règles, les élus auraient dû agir en conséquence.

Quel dommage!

 

Jean-Charles Hébert et Luc Goyer

Citoyens, investisseurs et entrepreneurs de Cowansville

 

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des