La mie bretonne: petite boulangerie voit grand

Photo de Ghyslain Forcier
Par Ghyslain Forcier
La mie bretonne: petite boulangerie voit grand
Les préparatifs en vue d'un agrandissement s'amorcent pour Annie Huard-Langlois et Jean-Sébastien Béraud, les copropriétaires de la boulangerie La mie bretonne à Cowansville. (Photo : Journal Le Guide - Ghyslain Forcier)

COWANSVILLE. La boulangerie La mie bretonne est en pleine expansion. Des travaux seront entrepris pour l’agrandir au cours des prochaines semaines, de sorte que sa superficie passera de 2000 à 3000 pi2. De nouveaux équipements feront aussi leur entrée dans les locaux de la rue du Sud, permettant de doubler la production.   

C’est le local actuellement occupé par le salon de coiffure Karisma, lequel emménagera sur la rue du Sud, qui passe sous le giron de la boulangerie. L’essentiel des travaux devrait se faire dès les premières semaines de la prochaine année.

La configuration intérieure sera complètement repensée, notamment au niveau de la salle à manger. Au terme des travaux, les divers comptoirs à pains, pâtisseries et viennoiseries prendront une forme plus linéaire.

Une grande vitrine sera installée près de l’arrière-boutique pour permettre d’apprécier la besogne des boulangers. «[De les voir travailler] ça prouve que c’est artisanal, que c’est frais et fait ici. Les gens sont attirés par les métiers artisanaux en général. Ça fait partie de la magie», illustre la copropriétaire Annie Huard-Langlois.

Elle et son conjoint, Jean-Sébastien Béraud, en profiteront également pour revisiter leur menu, avec l’ajout notamment de grilled cheese «luxueux», faits avec des fromages québécois.

L’amélioration du service offert en boutique, plus particulièrement en ce qui concerne la restauration rapide, est d’ailleurs l’une des raisons qui motivent le couple à aller de l’avant avec ce projet.

De nouveaux équipements, dont deux fours, se glisseront dans la salle de production; la chambre froide y doublera en superficie.

Il y a longtemps que les deux entrepreneurs souhaitent un tel scénario. «C’est notre rêve depuis le début. Le local et l’aménagement ne nous le permettaient tout simplement pas», souligne Annie Huard-Langlois.

De nouvelles perspectives

Les produits de la boulangerie cowansvilloise se retrouvent dans plusieurs marchés de la région, dont Sutton, Frelighsburg et Farnham. De nouveaux clients commerciaux se profilent également pour l’an prochain. «Si on n’avait pas décidé d’agrandir, on ne pouvait pas les accepter», constate Annie Huard-Langlois.

Qui dit agrandissement, dit augmentation de la production, certes. La boulangerie conservera cependant son caractère artisanal, assure la copropriétaire Annie Huard-Langlois.

Cette dernière préfère demeurer discrète en ce qui a trait à l’engagement financier que représentent de tels travaux, précisant toutefois qu’il s’agit du double de l’investissement initial, en 2009.

5e meilleure baguette… au Québec

L’Association des boulangers artisans du Québec organisait le 10 novembre le concours de la meilleure baguette artisanale. La mie bretonne terminait 5e

sur 23 participants dans la catégorie «Baguette traditionnelle» et 10e sur 15 boulangeries pour sa baguette au levain. Parmi les critères de participation, la boulangerie devait être en mesure d’accomplir les quatre étapes de préparation, le pétrissage, le façonnage, la cuisson et la vente.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des