Futur chalet au sommet du mont Brome: un point de vue inédit sur Bromont

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Futur chalet au sommet du mont Brome: un point de vue inédit sur Bromont
L'architecte Éric Pelletier présente les plans du tout nouveau chalet, dont les coûts totaux se situeront entre 3 et 3,5 millions $. (Photo : (Photo:GranbyExpress-Roxanne Langlois))

PROJET. Bromont, montagne d’expériences compte offrir tout un spectacle à ses visiteurs avec la construction d’un nouveau chalet au sommet du mont Brome. Le projet, qui pourrait recevoir l’aval des élus bromontois dès le 3 juillet prochain, promet une vue imprenable… quatre saisons par année!

L’initiative, évaluée au total entre 3 et 3,5 millions $, a été présentée à la population à l’occasion d’une séance d’information publique tenue mercredi soir. Le futur bâtiment en déclin blanc, qui devrait être presque totalement fenestré, pourra accueillir entre 200 et 300 personnes. Des commodités comme des salles de bains et une cafétéria y seront aménagées et des rassemblements pourront se tenir dans les installations, qui devraient être finies en cèdre.

«Ce sera vraiment un bel actif de plus pour Bromont. […] Ce sera un endroit où les gens pourront se rendre au sommet de la montagne», se réjouit le président de Bromont, montagne d’expériences, Charles Désourdy.
Une terrasse ensoleillée bordera la future bâtisse. L’idée d’y installer un restaurant haut de gamme a par ailleurs été rejetée par la station de ski, qui a plutôt privilégié l’idée d’en faire un «milieu de vie».

L’endroit pourrait, entre autres, être utilisé par les randonneurs du Parc des sommets, que crée actuellement la Ville grâce aux 150 hectares adjacents au site acquis du promoteur plus tôt cette année. «Est-ce qu’il pourra y avoir des ententes pour des événements ou donner accès aux gens qui arrivent en haut de la montagne? Probablement, ce sera à regarder avec le propriétaire», explique le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Tout en nature… et en beauté

C’est la firme d’architectes montréalaise  Lemay qui a été retenue afin de concevoir les plans de ce nouveau bâtiment au look à la fois classique et contemporain. L’associé principal Éric Pelletier, qui a présenté le projet mercredi soir, le compare d’ailleurs à un «petit trait sur la montagne», puisqu’un souci particulier a été accordé à son intégration dans le riche environnement naturel dans lequel il s’inscrira.

«On ne le verra pas, dans le fond. Ce sera même moins visible que ce qu’on avait avant, soit la caserne de la patrouille», explique Charles Désourdy. La nouvelle construction ne sera que 1,33 mètre plus haute que l’ancienne et ne sera flanquée d’aucun éclairage extérieur. L’endroit sera  végétalisé et remis en état avec soin une fois les travaux complétés, avance M. Pelletier, qui précise qu’un soin sera accordé au choix des bonnes essences d’arbres.

Ce dernier a également fait valoir qu’un nouveau point de vue absolument spectaculaire sera accessible avec ce chalet, et ce, peu importe la saison. «On en est venus à l’idée de s’approcher des pentes le plus possible pour voir Bromont, la région et même jusqu’à Montréal», explique l’architecte.

«Le soir, ça va être magnifique avec la ville tout éclairée. C’est rare que l’on a la chance d’être en haut d’une montagne le soir. À mon avis, ce sera une expérience complètement nouvelle pour nos clients et ça risque d’attirer plus de gens de destination», avance M. Désourdy. Selon lui, «tout le monde aime être au sommet», mais le vent jouait auparavant les trouble-fêtes.

Rappelons que la remontée mécanique principale (également la plus vieille) du centre de ski sera remplacée par un tout nouveau système hybride comprenant des télésièges de six places et des télécabines;  le sommet sera donc accessible à ceux et celles ne pratiquant pas de sport de glisse.

Une décision sous peu

Le projet a déjà été soumis au Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Bromont, chargé d’émettre des recommandations. Le conseil de ville sera ensuite appelé, à la lumière de ce processus, à se prononcer sur la demande de permis de construction ; cette décision pourrait d’ailleurs être rendue dès la prochaine séance régulière, le 3 juillet prochain.

Bromont, montagne d’expériences aimerait que son tout nouveau chalet soit fin prêt en novembre 2019, à temps pour la saison de ski. Le nivelage du terrain qui l’accueillera va d’ailleurs bon train: si tout se déroule tel que le désire l’entreprise, la construction pourrait débuter dès cet automne.

Cette future infrastructure et la nouvelle remontée font toutes deux partie du projet Altitude présenté en avril dernier par Bromont, montagne d’expériences. Celui-ci  comprend des améliorations chiffrées au total à 25, 1 millions $ qui seront déployées au cours des deux prochaines années. De ce montant, 13 millions $ ont été injectés par Québec.

Partager cet article