Le Tour des arts célèbre 30 ans de passion jusqu’au 22 juillet

Par Stéphanie MacFarlane
Le Tour des arts célèbre 30 ans de passion jusqu’au 22 juillet
Almut Ellinghaus et Stanley Lake, respectivement présidente et fondateur du Tour des arts. (Photo : Journal Le Guide - Stéphanie Mac Farlane)

CULTURE. Il y a 30 ans, Stanley Lake, le fondateur du Tour des arts, était loin de se douter que l’événement allait avoir une telle pérennité. En 2018, le Tour des arts célèbre 30 ans de passion jusqu’au 22 juillet en compagnie des 35 artistes participants, des amateurs d’art et des différents acteurs de l’économie locale.

Bon an, mal an, 7000 personnes font le Tour des arts. «Environ 60 % des visiteurs viennent de l’extérieur», mentionne le potier Stanley Lake, qui a également été le président de l’organisation.

Le concept du Tour des arts est simple : à la galerie Arts Sutton, située au 7, rue Academy, les 35 artistes participants exposent une oeuvre. À l’instar d’un menu, les visiteurs sélectionnent les artistes qu’ils aiment pour ensuite partir à leur rencontre directement dans leur atelier. Les gens peuvent aussi consulter le tourdesarts.com pour avoir un aperçu et bâtir leur itinéraire. «Un tour intelligent, c’est de planifier huit visites en une journée, pas plus», note Stanley Lake.

Ce dernier voit le Tour des arts comme la rencontre possible avec le créateur. «Dans notre société, c’est rare qu’on a un contact avec les créateurs. C’est aussi très éducatif. C’est important pour nous de stimuler les enfants et les adultes», poursuit M. Lake. «C’est très agréable d’expliquer, de montrer, de partager ce qui me touche, mes sources d’inspiration et les matériaux», enchaîne Almut Ellinghaus, présidente du Tour des arts et sculptrice.

Stanley Lake ajoute que le Tour des arts est aussi l’occasion de «vivre» la région pour découvrir les bonnes tables et profiter de la programmation Autour du tour, une série de spectacles organisés en marge de l’événement artistique. Enfin, il y a un lot d’hébergements disponibles. «C’est possible de vivre l’expérience totale», lance-t-il.

D’ailleurs, Richard Leclerc, responsable de la page Facebook du Tour des arts, arpente en vélo électrique, prêté par la boutique eMobiltéCafé de Sutton, les routes du Tour des arts pour rencontrer les artistes participants, mais aussi différents acteurs régionaux. «Je veux voir les retombées plus larges du Tour des arts», précise-t-il. Le Tour des arts reçoit beaucoup de support des entreprises locales, renchérit Almut Ellinghaus.

Fêter 30 ans en vidéo

Pour ses 30 ans, l’organisation a mandaté l’artiste Tristan Corbeil Lapointe. Le photographe et cinéaste a présenté l’exposition et le court métrage 30 ans de passion. «On lui a demandé de créer de petits spots vidéo pour chaque artiste et artisan. C’est une autre étape pour nous d’avoir une telle visibilité», souligne Mme Ellinghaus. Les vidéos sont notamment diffusées sur la page Facebook du Tour des arts. Almut Ellinghaus avoue que le conseil d’administration a bien aimé ce concept, mais ne peut confirmer s’il sera de renouveler l’an prochain.

 

 

 

Partager cet article