Matières résiduelles: Cowansville prend la balle au bond

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Matières résiduelles: Cowansville prend la balle au bond
Cowansville a loué deux camions pour la collecte des ordures ménagères et des matières recyclables. (Photo : Le Guide – Claude Hébert)

ENVIRONNEMENT. La fin des activités de Récupération 2000 a pris de court plusieurs municipalités, mais Cowansville n’a pas mis de temps à se ressaisir en créant son propre service de collecte des matières résiduelles.

«On se doutait bien que Récupération 2000 ne serait pas en mesure de poursuivre ses activités. On a donc commencé à se préparer en conséquence et on était prêt quand l’entreprise a mis la clé dans la porte. La compagnie a mis fin à ses services le vendredi 10 août et nous avons pris la relève dès le lundi suivant», résume la mairesse, Sylvie Beauregard.

En éliminant un intermédiaire, la Municipalité prévoit réaliser des économies, mais ignore toujours combien d’argent elle pourrait économiser.

«En offrant le service à l’interne, on pourra également gérer ça à notre façon et agir plus rapidement lorsque des ajustements deviennent nécessaires», ajoute la mairesse.

Pour les besoins de l’exercice, la Municipalité a dû procéder à l’achat d’un camion et de conteneurs pour la collecte des ordures et des matières recyclables dans les établissements commerciaux et les édifices multifamiliaux de six logements et plus. Elle a par ailleurs loué deux autres camions pour la desserte du secteur résidentiel et installé une benne sur un véhicule déjà en sa possession.

Le conseil municipal prévoit se départir des camions en location en 2019 et procéder à l’achat de deux véhicules de remplacement.

«Nous avons embauché une personne additionnelle pour la collecte des conteneurs commerciaux, mais le reste des opérations est assuré par les employés réguliers des Travaux publics», résume la mairesse.

Cowansville a par ailleurs pris entente avec l’entreprise Sani Éco pour le traitement des matières recyclables.

«Notre contrat avec cette entreprise se termine à la fin octobre. Après, il nous faudra aller en appel d’offres pour trouver un fournisseur au meilleur coût possible», ajoute Mme Beauregard.

 

Partager cet article