Réaliser un rêve… en équipe!

Photo de Roxanne Langlois
Par Roxanne Langlois
Réaliser un rêve… en équipe!
Francine Néron et Stéphanie Labranche forment l'équipage Labranche au Néron en vue du Trophée Rose des Sables 2019. (Photo : (Photo: GranbyExpress-Roxanne Langlois))

AVENTURE. Francine Néron rêvait de prendre part au Trophée Rose des Sables depuis environ 18 ans. Ne manquait qu’une seule chose pour que la femme de 53 ans se lance enfin à pieds joints dans l’aventure: une copilote, qu’elle a trouvée en la personne de Stéphanie Labranche.

Les deux employées de GE Aviation, à Bromont, ont en commun les mêmes fonctions aux opérations, le même quart de travail, la même équipe et siègent sur les mêmes comités au sein de l’entreprise.

Voilà maintenant que les deux collègues, respectivement de Sainte-Cécile-de-Milton et de Lac-Brome, se sont ensemble engagées à prendre part à ce grand rallye d’orientation dans le désert du Maroc, du 15 au 27 octobre 2019. «Quand j’ai vu passer ça à la télé la première fois, ça m’a attirée tout de suite. Je me suis dit que c’est ça que je voulais faire un jour. Les autos, moi, je tripe là-dessus», confie Mme Labranche en riant.

Lorsqu’elle entend son amie  dire qu’elle espère un jour pouvoir mettre ce projet à exécution, Stéphanie l’encourage énergiquement. «Je suis allée la voir, je lui ai dit qu’elle avait juste une vie, de foncer», se souvient celle qui n’avait pas pourtant pas pour but premier de l’accompagner. Mais comme Mme Néron n’a pas trouvé de coéquipière, la dame de 40 ans s’est finalement retrouvée à compléter l’équipage. «Elle m’a dit j’y vais avec toi, mais je ne conduis pas», raconte Francine, qui se satisfait très bien de cette entente.

Si l’expérience bien concrète de cette course dans le désert interpelle particulièrement Mme Néron, le côté humanitaire et écoresponsable du rallye constitue également un élément incontournable. C’est d’ailleurs ce qui attire particulièrement Mme Labranche. «J’avais déjà en tête, d’ici deux ans, de faire un voyage humanitaire», lance-t-elle, heureuse de savoir que l’événement, en plus de constituer une opportunité de se dépasser, contribue à amasser des fonds pour soutenir des organisations qui lui tiennent à cœur.

Le Trophée Rose des Sables soutient plusieurs causes: l’association «Le Cancer du Sein, Parlons-en», le Club des Petits déjeuners et l’Association Enfants du désert.

Les dames, qui se complètent à merveille, n’ont pas nécessairement pour ambition de remporter les grands honneurs dans le cadre de ce grand concours  féminin empreint de solidarité.

«On aimerait passer la ligne d’arrivée dans les premières, mais on ne s’en va pas là pour la compétition. Le but, c’est surtout de le faire», explique l’aînée, qui sera bientôt grand-maman pour une troisième fois.

Cap sur 28 000 $

Les membres de l’équipe, baptisée Labranche au Néron, ont lancé leur campagne de financement le 3 novembre dernier, galvanisées par l’appui de leurs amis et proches. Le compte à rebours est donc officiellement lancé:  moins d’un an les sépare du grand départ et d’ici là, 28 000 $ doivent être amassés.

Les deux participantes multiplient, depuis,  les moyens de financement: vente de chocolats, de sacs réutilisables, de calendriers… le tout, à l’intérieur des murs de l’usine qui les emploie. «GE, ils sont ouverts et nous aident dans notre projet, par exemple en nous donnant de la visibilité. On a l’appui de l’usine et des employés, on est très chanceuses», explique Mme Labranche.

L’équipe, qui cumule jusqu’ici 7000 $, est actuellement à la recherche de commanditaires qui souhaiteraient contribuer à la réalisation de leur projet. Les personnes intéressées à faire un don aux deux aventurières peuvent également le faire via la page Facebook Équipe Labranche au Néron. Enregistré comme organisme sans but lucratif depuis juillet, l’équipage peut émettre des reçus pour fins d’impôt pour les donations de 20 $ et plus.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des