Le Musée de Sutton prépare une expo-hommage à Pierre Falardeau

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Le Musée de Sutton prépare une expo-hommage à Pierre Falardeau
Le cinéaste Pierre Falardeau lors du tournage du film «À force de courage» paru en 1977 et qui traite de l’indépendance de l’Algérie. (Photo : Gracieuseté)

HISTOIRE. Le Musée des communications et d’histoire de Sutton soulignera le dixième anniversaire de décès du cinéaste québécois Pierre Falardeau, l’été prochain, au moyen d’une exposition hommage.

«Il s’agira pour nous d’une 13e exposition thématique en 11 ans. Le Musée met l’emphase sur des personnalités ayant habité la région. Pierre Falardeau possédait une maison à Duncan, près de celle des frères Vachon», indique Richard Leclerc.

Cette exposition, intitulée L’homme révolté, gardera l’affiche pendant 16 semaines, soit de la Fête nationale du Québec à l’Action de grâce.

«Ce projet est le résultat d’une rencontre fortuite avec Manon Leriche, documentariste et conjointe du cinéaste. Je lui avais soumis l’idée, voilà trois ans, mais le Musée avait déjà deux autres projets d’exposition à l’époque», ajoute M. Leclerc.

M. Leclerc, Mme Leriche et Jules Falardeau, réalisateur et fils du cinéaste, feront équipe pour la préparation de L’homme révolté.

«Nous nous sommes déjà rencontrés à quelques reprises», précise l’instigateur du projet.

Un aperçu de l’exposition

L’exposition en cours de préparation permettra notamment aux amateurs de cinéma et d’histoire de se familiariser avec certains objets ayant appartenu à Pierre Falardeau ou à certains de ses acteurs fétiches. La chaise utilisée par le réalisateur lors du tournage d’Elvis Gratton, ainsi que les habits de Luc Picard et de Sylvie Drapeau dans le film 15 février 1839.

«Nous souhaitons également emprunter le fameux habit rouge d’Elvis Gratton cédé par Julien Poulin au Musée de la civilisation», signale M. Leclerc.

Les visiteurs auront par ailleurs l’occasion de visionner les bandes-annonces de certaines œuvres du cinéaste et le documentaire Pierre Falardeau, de German Guttierez et Carmen Garcia, paru en décembre 2010.

Les organisateurs entendent également présenter des photos de Carl Valiquet, photographe de plateau lors du tournage des films Elvis Gratton et 15 février 1839.

Le public aura par ailleurs droit à des extraits de l’essai La liberté n’est pas une marque de yogourt, rédigé par Pierre Falardeau en 1995. Des comédiens de la région seront également mis à contribution pour la lecture de certains écrits du cinéaste.

 

FILMOGRAPHIE DU CINÉASTE

. 1977 : À force de courage

. 1979 : Pea Soup

. 1985 : Elvis Gratton: le King des kings

. 1989 : Le Party

. 1992 : Le Steak

. 1993 : Le Temps des bouffons

. 1994 : Octobre

. 1999 : Elvis Gratton: miracle à Memphis

. 2001 : 15 février 1839

. 2004 : Elvis Gratton : la vengeance d’Elvis Wong

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des