Le programme de robotique de Massey-Vanier s’illustre à Ottawa

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Le programme de robotique de Massey-Vanier s’illustre à Ottawa
L’équipe du programme de robotique de l’école secondaire Massey-Vanier (Photo : Le Guide - Xavier Demers)

ROBOTIQUE. Trois équipes du programme de robotique de l’école secondaire Massey-Vanier sont revenues d’Ottawa avec des trophées de la compétition de robotique VEX, qui se tenait au mois de décembre. Le programme de robotique se prépare maintenant à la compétition de robotique First, à la fin février, au Stade olympique de Montréal.

Les équipes ont reçu les prix Innovate, Amaze et le titre de Robot Skills Champion. Six équipes de l’école sont allées dans la capitale canadienne pour la compétition.

«On a fait une compétition interne entre nos 14 équipes et les six qui se sont le plus démarquées sont allés à Ottawa, a expliqué l’enseignant Joël Bergeron. Ça a été serré pour trouver les six équipes.»

La compétition durait deux minutes et opposait deux équipes qui devaient obtenir le plus de points possible en effectuant des actions.

«Il y a un quinze secondes au début en mode autonome, a expliqué Colin Girard, un élève de 2e secondaire. C’est une programmation qu’on met dans le robot pour qu’il le fasse sans qu’on touche à la manette. Après ce quinze secondes-là, pour le temps qui reste, on conduit le robot.»

Le programme de robotique n’a peut-être que deux ans, mais il fait déjà la fierté du personnel de l’école et de la commission scolaire.

«Du point de vue des apprentissages, on est en train de préparer l’employabilité des jeunes, a soutenu le directeur de l’école secondaire, Jean-Luc Pitre. On parle de compétences à travailler en équipe, l’informatique, la mécanique, résoudre des problèmes, trouver des hypothèses. Après cinq années dans le programme ici, un jeune va arriver au cégep et il ne trouvera pas ça difficile!»

Robotique First

Des élèves du programme de robotique se dirigeront vers le Stade olympique à la fin du mois de février pour participer à la compétition de robotique First. L’an dernier, l’école avait terminé en septième position.

«On vise toujours très haut, nous, chaque année, a affirmé le directeur de l’école s

econdaire. Cette année, j’ai mis 5 000$ de côté en prévision de Détroit [où se déroulera la finale, à la fin avril]. On croit en nos chances.»

«Cette compétition-là, c’est plus stressant, mais c’est ça qui est le fun, a déclaré Félix Beaulieu, un élève de 3e secondaire. L’année passée, la compétition, c’était avec des cubes qu’il fallait mettre dans une balance et à la fin, il fallait se lever pour des points. On vise la finale et on veut aller aux États-Unis! On peut y aller, on est cinquante à travailler sur le robot.»

Le défi de cette année, sous le thème Aux confins de l’espace, a été dévoilé la fin de semaine dernière.

«Deux alliances de voyageurs de l’espace s’activent à placer des panneaux d’écoutille sur les fusées et les vaisseaux cargos et à charger de précieuses cargaisons à ramener de la planète. Elles retournent enfin dans leur habitant avant l’arrivée de la prochaine tempête de sable», explique-t-on dans la vidéo de présentation du défi.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des