Brome-Missisquoi pleure le départ du maire Albert Santerre

Photo de Claude Hebert
Par Claude Hebert
Brome-Missisquoi pleure le départ du maire Albert Santerre
Le maire Albert Santerre avait entrepris un neuvième mandat en novembre 2017. (Photo : Le Guide - Archives)

MUNICIPAL. La Municipalité de Saint-Ignace-de-Stanbridge et la MRC de Brome-Missisquoi sont en deuil à la suite du décès du maire Albert Santerre à l’âge de 68 ans.

Le doyen des maires de Brome-Missisquoi est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, où il était gardé en observation depuis plus de deux mois. Ce dernier s’était présenté à l’hôpital à la mi-novembre pour une infection aux poumons. Les examens médicaux avaient alors démontré une récidive de la leucémie qui l’avait tenu à l’écart pendant une partie de l’année 2015.

M. Santerre aura œuvré sur la scène municipale pendant 40 ans, dont une trentaine à titre de maire. Au cours de sa longue carrière à la mairie, celui-ci a été élu par acclamation à quatre reprises et a dû faire face à l’électorat en quatre autres occasions. Il avait entrepris un neuvième mandat en novembre 2017.

Le maire de Saint-Ignace a également agi comme préfet adjoint à la MRC de Brome-Missisquoi de 2005 à 2009 et de 2012 à 2015. Au moment de son décès, il présidait toujours le conseil d’administration de l’Organisme de bassin versant de la baie Missisquoi et la Commission permanente sur l’aménagement du territoire à la Fédération québécoise des municipalités.

Témoignages

La directrice générale de Saint-Ignace, Mélanie Thibeault, qui l’a côtoyé pendant neuf ans, se souvient d’Albert Santerre comme d’un homme passionné et plein de convictions. À ses yeux, il était également un élu «très proactif» envers sa municipalité et la région de Brome-Missisquoi tout entière.

«Il a été un mentor incroyable, il m’a beaucoup appris», résume-t-elle.

Mme Thibeault, qui s’est entretenue avec le maire Santerre sur une base quotidienne jusqu’à tout récemment, lui a parlé pour la dernière fois mercredi dernier.

«Il avait encore toute sa tête, mais était souffrant. Son état de santé s’est détérioré rapidement durant les jours subséquents», ajoute-t-elle.

Robert Desmarais a fait son entrée à la MRC de Brome-Missisquoi comme directeur général en juillet 1984 alors qu’Albert Santerre s’est joint au conseil des maires en novembre de la même année. Les deux hommes se sont donc côtoyés pendant près de 35 ans.

«Je l’ai vu en novembre pour la toute dernière fois, mais je lui ai parlé chaque semaine pendant sa dernière hospitalisation. C’était un gars authentique, engagé, qui voulait faire avancer les choses. C’était également un homme très humain, qui prenait le temps de parler avec les gens et qui faisait le tour des employés lors de ses visites à la MRC. Il va nous manquer», indique-t-il.

Dernier hommage

La famille d’Albert Santerre accueillera parents et amis au Complexe funéraire Brome-Missisquoi de Cowansville, ce vendredi de 14h à 17h et de 19h à 22h, puis le lendemain matin, à compter de 9h. Un hommage à sa vie suivra dès 11h à la chapelle du Complexe.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des