Lac-Brome: le club de golf Inverness fait une croix sur la saison 2019

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Lac-Brome: le club de golf Inverness fait une croix sur la saison 2019
Le club de golf Inverness fermera ses portes pour l’année 2019. (Photo : Journal Le Guide-Xavier Demers)

GOLF. La saison 2019 du club de golf Inverness de Lac-Brome n’aura pas lieu. C’est ce qu’a confirmé le propriétaire du golf, Marc Fontaine, au maire de Lac-Brome, Richard Burcombe.

Cette fermeture réduit à sept le nombre de terrains de golf qui seront ouverts dans la MRC de Brome-Missisquoi en 2019. Avant la fermeture du club de golf Lac-Brome, ce nombre s’élevait à neuf.

«[Le propriétaire, Marc Fontaine], ne veut pas opérer le club de golf pour la saison 2019, a confirmé M. Burcombe. La saison 2018 a été difficile, même les années précédentes n’ont pas été très faciles. Il va regarder ses options durant l’année. Pour l’année 2019, M. Fontaine nous a confirmé qu’il allait entretenir le terrain, c’est-à-dire couper le gazon.»

La déception s’est fait ressentir autant du côté de M. Burcombe que de certains citoyens.

Par l’entremise de l’Association régionale de golf des Cantons-de-l’Est (ARGCE), le comité de survie du golf d’Inverness a réagi à la nouvelle, à la suite de la publication d’un article de La Voix de l’Est, samedi.

«Nous avons créé un petit groupe de travail qui travaille un peu dans l’urgence et qui doit s’organiser et demeurer optimiste, a expliqué Jacques Joly, au nom du comité de survie. Nous cherchons surtout une solution à long terme pour garder le golf et éviter le lotissement du terrain. Après les fermetures du Mont Glen, du golf de Lac-Brome et les autres fermetures de commerce, celle du golf Inverness affecterait grandement notre ville.»

«Pour moi, je trouve ça triste parce que je suis resté sur la ferme Inverness pendant une dizaine d’années, a pour sa part relaté M. Burcombe. C’est un très beau terrain. Mais quand ce n’est pas profitable, on ne peut pas faire grand-chose.»

Tendance lourde

Le club de golf Inverness devient le dixième terrain à fermer boutique depuis 2015 sur les 54 clubs de golf régis par l’ARGCE. Le nombre de terrains de golf est par ailleurs en chute libre partout au pays, alors que Golf Canada recensait 25 fermetures contre deux ouvertures de parcours entre 2010 et 2015, au Québec seulement.

Après un boom de développement de terrains de golf à la fin des années 90 et au début des années 2000, la pratique du sport a baissé assez considérablement menaçant du même coup la rentabilité des terrains de golf, qui, selon Statistiques Canada, est devenue négative en 2014.

«Moi, personnellement, je vois que la relève n’est pas vraiment là, a constaté le maire de Lac-Brome, Richard Burcombe. Les jeunes sont plus impliqués dans le cyclisme et dans d’autres sports et activités. Ça peut prendre de cinq à six heures pour faire un 18 trous, alors que le vélo, par exemple, tu embarques dessus et tu en fais le temps que tu veux.»

Dans sa lettre à l’ARGCE, le comité de survie a toutefois souligné que certains clubs de golf vont très bien ailleurs dans la région.

«Certains évoquent la baisse de clientèle des golfs, mais il est tout de même étonnant de voir qu’à 15 minutes de Lac-Brome, les terrains de golf de Bromont tournent à plein régime», a fait remarquer M. Joly.

Selon des informations obtenues par Info-Golf, les membres qui ont déjà payé pour la saison 2019 seront remboursés sous peu.

Avenir

Si, pour l’instant, le statu quo demeure de mise, le maire Richard Burcombe a souligné que le terrain est composé de trois zones résidentielles qui pourraient être développées dans le futur.

«Au club de golf Inverness, il y a trois zones constructibles selon notre plan d’urbanisme et uniquement pour des maisons unifamiliales séparées», a-t-il insisté.

Burcombe a également fait remarquer que la Ville de Lac-Brome ne peut pas vraiment agir en de telles circonstances.

«Est-ce que la Ville peut faire quelque chose? Nos options sont très limitées. On ne peut pas dépenser l’argent des contribuables pour rien», a affirmé le maire.

Au moment de mettre sous presse, il a été impossible d’obtenir les commentaires du propriétaire du golf Inverness, Marc Fontaine.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des