Direction Jeux du Canada pour l’arbitre Jérémy Faucher

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Direction Jeux du Canada pour l’arbitre Jérémy Faucher
L’officiel Jérémy Faucher sera du groupe de 16 arbitres et juges de ligne à être en action lors des Jeux du Canada au mois de février. (Photo : Gracieuseté)

SPORTS. Le juge de ligne cowansvillois de 20 ans, Jérémy Faucher, prendra son envol vers Red Deer en Alberta pour participer aux Jeux du Canada, qui se tiendront du 15 au 23 février.

«Au début de l’année, j’ai été invité à participer à un camp à Halifax dans le but d’arbitrer au niveau supérieur, comme les Jeux olympiques, les championnats mondiaux, des affaires comme ça, a raconté le jeune officiel. Après ça, j’ai performé là-bas. J’ai reçu un appel au mois de décembre pour me dire que j’avais été sélectionné pour arbitrer aux Jeux du Canada.»

Seize arbitres et juges de ligne d’un peu partout au pays ont été choisis pour prendre part aux Jeux.

Jérémy Faucher, qui est arbitre depuis huit ans, est officiel pour la Ligue de hockey junior AAA, la Ligue de hockey midget AAA, ainsi que les ligues universitaires et collégiales.

«J’ai commencé, j’avais 12 ans, a-t-il expliqué. Au début, je jouais au hockey, mais je n’étais pas le joueur qui jouait le plus propre! À force de me faire mettre dehors, je me suis dit pourquoi ne pas essayer une autre facette! Il y a mon père aussi qui arbitrait depuis quelques années. J’ai mordu tout de suite! C’est une passion. Tu fais bien des sacrifices.»

Bon an mal an, Jérémy Faucher est d’office pendant environ 85 parties durant la saison.

«Pour être sur le circuit provincial, il faut passer par le tournoi midget espoir et pour aller là-bas, c’est l’appointeur régional qui sélectionne les meilleurs et les envoie là-bas, a-t-il expliqué. Le monde d’arbitres, c’est un peu un monde caché. Les gens pensent que c’est un peu n’importe qui qui arbitre, mais non, il y a un processus.»

Dans le futur, Jérémy Faucher souhaite tranquillement gravir les échelons pour éventuellement rejoindre les circuits professionnels.

«Mon rêve, c’est sûr que ce serait d’arbitrer dans la Ligue nationale, a affirmé l’arbitre. Comme objectif, j’aimerais ça être arbitre dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec l’année prochaine ou dans les années futures.»

Rôle d’arbitre

Le rôle d’arbitre est parfois ingrat, souvent critiqué pour ses décisions et rarement féliciter pour ses bons coups.

«Il faut laisser ce qui se passe sur la glace et se concentrer sur son travail, a affirmé Jérémy Faucher. On est des humains, on va en faire des erreurs.»

Jérémy Faucher, qui a le même âge que bien des joueurs de la Ligue de hockey junior AAA, affirme qu’avec le temps, les joueurs finissent par le respecter.

«Au début, c’est difficile de faire sa place, mais quand les gars apprennent à te connaître, ils te respectent, a-t-il déclaré. J’ai un bon gabarit, ça aide à ne pas me faire tasser! Je suis quelqu’un qui aime ça quand ça brasse. Le calibre de jeu aussi est phénoménal. Juste de voir la ligue universitaire, ça passe un peu sous le radar, c’est une ligue très forte.»

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des