Deux Cowansvilloises à la conquête de la muraille de Chine pour le cancer

Photo de Xavier Demers
Par Xavier Demers
Deux Cowansvilloises à la conquête de la muraille de Chine pour le cancer
Lucie et Valérie Gratton (Photo : Gracieuseté)

DÉFI. Un duo mère-fille de Cowansville, Lucie et Valérie Gratton, s’envoleront vers l’Asie pour marcher 100 km sur la muraille de Chine du 31 août au 11 septembre, dans le cadre du Challenge de la Société de recherche pour le cancer (SRC).

Les deux femmes ont découvert ce challenge auquel elles participeront avec une vingtaine d’autres personnes via la blogueuse Lydiane St-Onge, connue pour son blog Lydiane autour du monde.

«On s’est souvent dit qu’on voulait faire un voyage humanitaire, a affirmé Valérie Gratton. Quand on a vu passer cette annonce-là du Challenge SRC, on s’est dit qu’on pourrait s’impliquer pour la cause du cancer, qui touche tellement de gens. On connaît tous de près ou de loin qui est atteint du cancer, qui a été atteint du cancer, qui en est décédé ou qui a survécu.»

«Ce n’est pas un voyage culturel, a ajouté Lucie Gratton. Tu y vas vraiment pour la cause. Tu te promènes de village en village tout en restant sur la muraille de Chine.»

Si 100 km en un peu plus d’une semaine peut sembler plutôt facile, la chaleur et le dénivelé pourraient venir jouer un tour.

«Sur les 12 jours, on est huit jours de suite à marcher pour atteindre le 100 km, a expliqué Valérie Gratton. Avec le soleil et la chaleur, ça va être quelque chose, surtout considérant le dénivelé.»

«Une cliente m’en a parlé justement en me disant que la muraille, ce n’est pas plat, a ajouté Lucie Gratton. Prépare-toi à marcher beaucoup d’escaliers, qui sont inégaux en plus!»

Objectif 20 000 $

Les deux femmes ont l’objectif colossal d’amasser 20 000 $. Déjà, elles ont atteint plus de 40% de leur objectif.

«C’est un gros défi, a affirmé Valérie Gratton. Tu embarques là-dedans un peu à l’aveuglette, tu te dis que c’est pour une bonne cause. D’ici le mois de mai, il faut avoir amasser notre 20 000 $. Ça vient vite! C’est ce qui nous motive, la cause, qui nous pousse à faire tout ça. On met beaucoup d’heures. La tête nous tourne tout le temps pour trouver des moyens d’amasser les fonds.»

«Je suis sûre qu’on va y arriver, affirme Lucie Gratton. On est des fonceuses. Quand on a quelque chose en tête, on l’atteint. Un projet comme celui-là, si tu te dis que tu n’as pas la moitié de faite, tu peux abandonner. Il faut être optimiste.»

Activités de financement

Afin de pouvoir amasser le plus d’argent possible en vue de leur périple vers l’empire du Milieu, Valérie et Lucie Gratton organisent quelques activités de financement.

Le 23 février, les gens sont invités à participer à soirée de quille au Quillorama de Granby, au coût de 100 $ par allée de cinq personnes.

«Si les gens sont intéressés, ils peuvent nous contacter par courriel [gratton.lr@icloud.com] ou par téléphone [450 266-1173]», a expliqué Valérie Gratton.

Partager cet article

Leave a Reply

avatar
  Subscribe  
Me notifier des